Accueil Monde États-Unis

Sidération et rumeurs de destitution pour Trump, après l’assaut contre le Capitole

Après l’invasion du Congrès par des hordes d’émeutiers d’extrême droite, la classe politique américaine reporte son attention sur le cas de Donald Trump, ouvertement accusé d’avoir attisé cette violence inédite contre les institutions fédérales. Pourrait-il encore être destitué ?

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Ils sont cent, plus un. Cent élus démocrates, sur les 538 représentants et sénateurs que compte le Congrès des Etats-Unis, plus un républicain, Adam Kinzinger, de l’Illinois, à réclamer la peine politique capitale pour Donald Trump : une destitution éclair, sous treize jours, pour empêcher le 45e président des Etats-Unis de sévir plus avant. Fût-ce de pardons envers des individus dangereux, de nouvelles incitations à une insurrection générale, ou des frappes aériennes contre l’Iran, histoire de détourner l’attention.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Stuart André, samedi 9 janvier 2021, 11:33

    Pauvre Amérique dirigée par un fou soutenue par une clientèle tout aussi débile. Quid pour l'avenir de cette puissante nation? c'est du jamais vu

  • Posté par Chimento Giovanni., vendredi 8 janvier 2021, 11:25

    Je crois que pour sauver les démocraties, il faudrait un acte fort de la part des américains ...

  • Posté par freddy cuypers, vendredi 8 janvier 2021, 9:58

    Attention les amis nous avons des cinglés aussi en belgique NVA VB !!!!!

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 8 janvier 2021, 7:38

    Une fois de plus, le plus glaçant n'est pas le personnage Trump ni même la faillite pathétique, morale et politique du GOP et d'une large partie de ses membres mais bien la dernière phrase de l'article : "Un sondage réalisé par la firme YouGov mercredi révélait qu’une personne sur cinq (21 %) approuvait l’assaut contre le Capitole. Parmi les sympathisants républicains, ils étaient 45 % à penser ainsi". Et comme le pointe justement ce matin Mme Delvaux, il serait sot de pointer les Américains du doigts, car cette maladie qui ronge les USA, ronge nos contrées également. Pour rappel, d'autres sondages prédisent une majorité absolue VB-NVA dans le groupe linguistique flamand, dans cet ordre aux prochaines législatives.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs