Accueil Opinions Éditos

Ce qui arrive là n’est pas qu’américain

Nous pouvons pointer le déclin soudain de l’empire américain mais, là où nous sommes, faisons-nous ce qu’il faut pour préserver le nôtre ?

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La démocratie peut être violée. Car c’est à un viol que nous avons assisté mercredi soir en direct. Mais au moment où nous pleurons sur l’Amérique, il est crucial de nous rappeler que ce sort n’est pas réservé qu’aux États-Unis. Nos pays sont eux aussi exposés de façon croissante au populisme qui a gagné nombre de partis, de personnages politiques, de pouvoirs et pas seulement d’extrême droite. Il faut donc être très attentifs à la « leçon américaine ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par noel lelon, samedi 9 janvier 2021, 11:28

    Excellent éditorial. Courageux et pertinent. On voudrait lire plus souvent des textes aussi bons. Ce n'est pas le premier sous la plume de madame Delvaux, mais cette fois je souhaite marquer mon soutien.

  • Posté par Mevis Vincent, vendredi 8 janvier 2021, 20:49

    Collignon Erdekens van cau vervoort michel Lutgen Bodson Goblet ...n est ce pas de l entre soi et de la confiscation du pouvoir.....regarder les listes électorales....des filles et fils de a n en plus finir

  • Posté par Fonzé Jean, vendredi 8 janvier 2021, 21:00

    Et maintenant le frère (Michel) , une nouvelle opportunité .

  • Posté par Fonzé Jean, vendredi 8 janvier 2021, 19:44

    Le problème avec nos politiciens c'est qu'ils ont oubliés que leur objectif fondamental est de travailler pour améliorer la vie de leurs concitoyens or nous constatons une fâcheuse tendance à penser d'abord a leurs futures carrières et au placement de leurs progénitures au point d'en arriver à créer de véritables dynasties . Cela se passe dans tous les partis et est un grand risque pour la démocratie .

  • Posté par Raskin Erik, vendredi 8 janvier 2021, 14:13

    Quand je lis : "Si certains aujourd’hui se détournent de la politique, c’est notamment parce qu’ils ont trop souvent l’impression qu’une certaine élite s’approprie le pouvoir et ses dividendes – argent, postes, prébendes.", savez-vous à qui je pense? A Stef de Ans pardi! Vous savez, celui qui vole puis se dédouane en payant la justice avec l'argent volé au peuple! Certains partis plus que d'autres soufflent depuis longtemps sur les cendres de notre Démocratie tout en faisant le "gros doigt" ( deux images possibles ici) aux moutons que nous sommes.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Édito Vie privée: le prix de la confiance

Le secrétaire d’Etat Mathieu Michel a ficelé la première étape de la révision de la loi « vie privée ». Il offre au Parlement une ultime chance de ne pas laisser la Belgique apparaître parmi les maillons faibles de la protection des données en Europe.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs