Accueil Sports

Jasper De Buyst, Jeux de piste

Quatre ans après avoir assisté à l’élimination de ses équipiers, le coureur de Lotto-Soudal veut redresser la barre tout seul pour ses adieux à l’anneau.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

Accoudé à la table de sa cuisine américaine, il s’y revoit. Lui, dans les tribunes du vélodrome des JO de Londres, supporter forcément subjectif, et eux, ses quatre potes, sur la piste, engagés dans la poursuite par équipes. Kenny De Ketele, Dominique Cornu, Jonathan Dufrasne et Gijs Van Hoecke, tous lancés dans un pari a priori probable. Avant le verdict inattendu de l’échec et de l’élimination prématurée.

Un coup brutal sur la cafetière après avoir vécu toute la montée en puissance vers la compétition avec les autres membres du groupe – « Deux semaines avec eux au village, jusqu’à l’échauffement sur rouleau » – pour lui qui s’attendait à rouler le lendemain. « On aurait fini au moins huitièmes, j’aurais eu un diplôme olympique. Là, la frustration a été difficile à évacuer… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs