Accueil Médias

Les Racines élémentaires de Charline Vanhoenacker: «Je venais de La Louvière, je me sentais comme une Belge de seconde zone»

Charline Vanhoenacker, qui triomphe à Paris depuis près d’une décennie, n’a rien oublié de ses origines hennuyères. Elle s’est construite dans la fidélité totale à ses racines sociales et familiales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

A l’instar de Guillermo Guiz, Charline Vanhoenacker se souvient, au moment de se retourner sur son parcours, que tout commença pour elle... à la rédaction du Soir. L’un et l’autre sont, entre-temps, devenus des étoiles montantes de France Inter. Il aura fallu pour cela qu’ils délaissent le sérieux du journalisme pour aller vers la fantaisie et l’humour.

L’histoire de Charline est celle d’une étonnante ascension. Désormais reine à Paris, la meneuse de revue de l’émission Par Jupiter n’oublie pas ce qu’elle doit à ses origines hennuyères.

Je ne serais pas devenue qui je suis si...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par ADAM Jean-Victor, jeudi 14 janvier 2021, 10:56

    Comme Charline, j’ai quittè aussi LaLouviere, terre un peu triste et pleine de chômeurs assistés sans aucun avenir et incapables de prendre leur avenir en mains. DiRoupo les arrosé pendant que les flamands construisent Antwerpen et Zeebrugge. C’est la que je travaille au port. De l’emploi pour les francophones qui bredouillent un peu le NL, oui c’est possible. Bougez-vous à La Louvière.

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, samedi 9 janvier 2021, 14:28

    J'ai regardé l'émission politique à la RTBF à l'époque où ils y étaient, Charline et Alex. Après leur départ, j'ai abandonné, c'était devenu mortel à pleurer. Je la verrais bien à Groland, à condition que émission puisse continuer.

  • Posté par Desmet Marc, samedi 9 janvier 2021, 13:36

    Je connais mal Charline, mais à lire ceci j'espère qu'elle se souviendra de sa grand-mère (salut mamy du "Le Soir") de se galères et de sa belgitude. Avec la disparition du secteur tertiaire organisée par certains, "citoyen de seconde zone", nous le sommes presque tous devenus par le fait que 10% de gens très argentés font ce qui veulent, où ils veulent et quand ils veulent. En tous cas BRAVO Madame Charline.

  • Posté par Zondack Leon, samedi 9 janvier 2021, 9:37

    "Par Jupiter" est pour moi une des meilleures émissions radiophoniques francophones. Grâce lui en soit rendue, à elle et à Alex Vizorek.

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 9 janvier 2021, 8:55

    Dommage que France Inter n'est plus accessible en Belgique sur 162 ondes longues qui ont disparu depuis plusieurs années. Enfin, il reste la possibilité de l'entendre sur internet.

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs