Accueil Monde États-Unis

Comment le «trumpisme» pourrait survivre à Donald Trump

De quoi Donald Trump est-il le nom ? Le président américain laissera un souvenir fort. Celui d’un populiste mégalomane qui a su séduire une partie imposante de l’Amérique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Un génie de l’improvisation, un communiquant roué hors pair, un menteur invétéré, un apprenti fasciste ou un populiste mégalo ? Qui est donc Donald Trump, l’homme qui a sans doute fait couler le plus d’encre dans toute l’histoire contemporaine ?

L’événement qui s’est déroulé à Washington en ce mercredi 6 janvier 2021, le sauvage envahissement du Capitole, siège du Congrès, par une foule bigarrée de supporters du président sortant, a sidéré l’Amérique et le monde entier. Il procède à n’en pas douter du type inédit de présidence développé par Trump pendant quatre années, une gestion des affaires cynique et narcissique, parfois incohérente et souvent ahurissante, fondée sur un patriotisme aux accents revanchards.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-marie, samedi 9 janvier 2021, 9:33

    Le problème social à l’origine de l’avènement d’un tel personnage n’étant pas résolu, le « trumpisme » survivra assurément, et même et surtout si Trump vole en prison. Biden doit son élection aux wokes et les wokes n’ont pas la moindre intention d’agir en vue d’une réconciliation avec les rednecks. Bien au contraire. C’est une guerre civile qui couve, pas un simple tumulte politique.

  • Posté par Staquet Jean-marie, samedi 9 janvier 2021, 9:33

    Le problème social à l’origine de l’avènement d’un tel personnage n’étant pas résolu, le « trumpisme » survivra assurément, et même et surtout si Trump vole en prison. Biden doit son élection aux wokes et les wokes n’ont pas la moindre intention d’agir en vue d’une réconciliation avec les rednecks. Bien au contraire. C’est une guerre civile qui couve, pas un simple tumulte politique.

  • Posté par cobbaert jean, samedi 9 janvier 2021, 7:47

    D'après un sondage, 29 % des américains et 45%des sympathisants républicains approuvent l'assaut du capitole. Trump est loin d'être fini (hélas) et tous les leaders républicains le savent : ils condamnent l'invasion du Capitole mais ne citent pas le nom de Trump.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 8 janvier 2021, 19:11

    On se souviendra du trumpisme et il survivra à son auteur et sera classé dans la même catégorie que le nazisme, le stalinisme....

  • Posté par MORNARD PASCAL, vendredi 8 janvier 2021, 18:38

    Qu’on me dise ce qu ‘a fait Trump de si épouvantable ou megalo durant son Mandat ?

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs