Accueil Monde France

Un coup de Jarnac d’Emmanuel Macron? Allons donc…

Vingt-cinq ans après la mort de François Mitterrand, le président français s’est recueilli sur sa tombe en Charente. Une tentative de récupération ? Ce serait prendre les électeurs pour des idiots.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Emmanuel Macron aime décidément les héritages et les calendriers. Il avait déjà célébré de Gaulle et Pompidou, le premier lors du cinquantenaire de sa mort, le second, pour les cinquante ans de son accession au pouvoir. Il avait déjà fait l’éloge de ses prédécesseurs disparus, rendant hommage l’an dernier à Jacques Chirac avant de saluer en décembre la mémoire de Valéry Giscard d’Estaing. Mais comment sont les commentateurs politiques français, quand même : ils ont même vu, ces farceurs, dans le dernier discours présidentiel de la Saint-Sylvestre prononcé près d’un feu de cheminée, un clin d’œil aux causeries de VGE. La première dame, contrairement à Anne-Aymone à l’époque, n’était pourtant pas dans l’image…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs