Accueil Monde États-Unis

Assaut du Capitole: Jake Angeli, «l’homme à la tête de bison», a été arrêté

Originaire d’Arizona, ce trentenaire, qui se dit « guerrier spirituel » et se fait appeler « Le Loup du Yellowstone », se présente comme un « soldat numérique de QAnon », la mouvance complotiste dont Donald Trump est le héros et qui a vu l’intrusion de mercredi comme un triomphe.

Temps de lecture: 3 min

Trois des manifestants pro-Trump dont les photos ont fait le tour du monde depuis leur violente intrusion au Capitole mercredi ont été arrêtés et inculpés, a annoncé samedi le ministère de la Justice.

Jacob Anthony Chansley, alias Jake Angeli, le complotiste torse nu, coiffé de cornes de bison et peinturluré qui avait aimanté photographes et caméras aux quatre coins du Capitole, a été arrêté et inculpé d’intrusion illégale et de conduite violente au Capitole, a indiqué le ministère dans un communiqué

« Cet individu était armé d’une lance de deux mètres de long avec un drapeau américain attaché juste sous la lame », souligne le communiqué.

L’acte d’accusation précise que Chansley a appelé le FBI jeudi pour confirmer sa présence au Capitole. Il a affirmé qu’il « faisait partie d’une action de groupe répondant, avec d’autres ‘patriotes’ d’Arizona, à un appel du président à tous les ‘patriotes’ à venir à Washington le 6 juin ».

« Guerrier spirituel »

Originaire d’Arizona, ce trentenaire, qui se dit « guerrier spirituel » et se fait appeler « Le Loup du Yellowstone », a déjà été aperçu à de nombreuses reprises lors de manifestations pro-Trump à Phoenix ces derniers mois, arborant systématiquement sa fameuse coiffe.

Il se présente comme un « soldat numérique de QAnon », la mouvance complotiste dont Donald Trump est le héros et qui a vu l’intrusion de mercredi comme un triomphe.

Adam Johnson, le trentenaire au bonnet Trump photographié tout sourire en train d’emporter le pupitre de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a lui été arrêté vendredi en Floride.

Il a été inculpé des mêmes chefs mais aussi de vol, bien que le pupitre de Mme Pelosi ait été retrouvé le lendemain, abandonné dans un couloir.

Enfin Derrick Evans, un élu du parlement de l’Etat de Virginie Occidentale qui s’était filmé en train de pénétrer par la force dans le Congrès en criant « Derrick Evans est au Capitole ! », a été arrêté vendredi à son domicile et inculpé samedi d’intrusion illégale et de conduite violente.

L’élu local, qui a annoncé sa démission samedi, avait diffusé ses exploits en direct sur son compte Facebook et l’acte d’accusation le cite lorsqu’il pousse les gens autour de lui à forcer les portes du Capitole en criant « avancez, avancez ! », puis lorsqu’il s’écrie : « On est dans la place ! ».

Plus tard, l’élu a publié sur Facebook un communiqué affirmant n’avoir participé à aucune dégradation et n’avoir pénétré dans le Capitole qu’en temps que « membre indépendant des médias, pour filmer l’Histoire ».

Les trois actes d’accusation soulignent que les inculpés ont pénétré illégalement dans un bâtiment fédéral « au moment où le vice-président Mike Pence était présent », ce qui aggrave leur cas.

Vendredi, le ministère avait déjà annoncé 13 inculpations pour intrusion et désordre, et l’arrestation dans l’Arkansas de Richard Barnett, un militant pro-armes photographié le pied sur le bureau de Nancy Pelosi. Avant de partir, il a laissé un petit mot insultant à la cheffe des démocrates au Congrès.

Parmi les personnes poursuivies se trouvent un homme qui avait onze cocktails molotov dans un véhicule garé près du Congrès, un autre qui a donné des coups-de-poing à un policier du Capitole en forçant le passage et un troisième entré avec une arme à feu chargée dans l’enceinte du Congrès.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Toussaint Francis, dimanche 10 janvier 2021, 19:13

    Curieux de voir si ces débiles dangereux seront condamnés à des peines de prison au moins aussi longues que celles couramment infligées à des Afro-américains pour un vol à l'étalage...

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, dimanche 10 janvier 2021, 14:55

    Bel échantillonnage de baraquis accrochés à Barnum et au QI inférieur à la pointure de leurs rangers. The American Dream !

  • Posté par Wolfs Tonny, dimanche 10 janvier 2021, 15:27

    Bien d'accord avec vous. Par contre je pense que le titre de l'article a été modifié par le correcteur automatique d'orthographe. Il eût été plus juste d'écrire "l'homme à la tête de c...".

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 10 janvier 2021, 12:38

    @ Martin Roland Les 73 millions de ceux qui ont voté Trump le 3 novembre ne sont pas tous des fanatiques comme ceux qu'on a vu mercredi passé. Un bon nombres de ces électeurs ont voté Trump parce qu'il sont républicains et qu'ils n'envisageaient pas de voter pour un candidat démocrate. Il n'en reste pas moins que 45% de ceux qui se disent Républicains ne condamnent pas les événements du 6 janvier, ce qui fait tout de même plusieurs dizaines de millions de personnes. Ce qui est hallucinant, c'est que la plupart de ceux qui se trouvaient au Capitol pensaient sincérement qu'ils étaient là pour mener une nouvelle révolution américaine, comme celle de 1776, lynchages compris ! Ceux-là pensent sincèrement que leur pays leur a été volé par les Communistes pédophiles et qu'il est de leur devoir sacré de le reconquérir. C'est en cela que c'est terrifiant, car cela dit que c'est loin d'être terminé et que des actions violentes peuvent encore avoir lieu, même longtemps après le 20 janvier.

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 10 janvier 2021, 0:39

    Quelles que soient les haines politiques, les frustrations les misères intellectuelles et sociales, je ne parviens pas à réaliser comment un telle perte de contact avec la réalité est possible. On est vraiment chez les fous. Il faut dire que cela a commencé dès l´intronisation de Trump, quand il a prétendu, via sa porte-parole, à une "vérité alternative" quant à la densité du public. Il a continué en fanfare : le réchauffement climatique invention chinoise pour lui nuire, le virus à combattre en injectant un désinfectant, sa victoire sur Biden, and so on. J'ai des tas d´autres exemples. Et, à côté de cela, les délires de "Qanon" ! Même sur ce forum, notre illustre Liliane a dénoncé un Biden "pédophile et sataniste". Et pourquoi pas anthropophage ? Cela relève autant de la psychiatrie que de la Justice. Alors, des cinglés isolés on peut encore comprendre, mais en tel nombre ? Dans le fond, c'est terrifiant.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs