Accueil Société

Erika Vlieghe sur une potentielle troisième vague: «Il ne faut pas sous-estimer le virus»

Également interrogée sur la potentielle réouverture des coiffeurs, du secteur culturel ou sportif, la scientifique s’est montrée très prudente.

Temps de lecture: 2 min

Erika Vlieghe, la présidente du GEES, comité d’experts qui conseille le gouvernement, était l’invitée de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » sur RTL-TVI.

La scientifique a notamment été interrogée sur une potentielle troisième vague qui frappe dans quelques pays voisins, provoquée notamment par une mutation du covid. « On craint toujours une nouvelle vague, il ne faut pas sous estimer le virus, » a rappelé Erika Vlieghe qui se montre néanmoins optimiste. « Grâce aux efforts de la population, on a des chiffres plus bas que dans d’autres pays. Mais il faut les garder bas » a-t-elle martelé en rappelant qu’une épidémie sous contrôle va aider à la bonne tenue de la campagne de vaccination. Le personnel soignant étant nécessaire pour cette étape importante dans la lutte contre le virus.

Les coiffeurs vont-ils pouvoir rouvrir prochainement ?

Quelques jours après le Comité de concertation, Erika Vlieghe a également été interrogée sur les potentiels assouplissements des prochaines semaines – dont la réouverture des coiffeurs. Elle est restée très prudente. « Je ne dis rien sur les dates. Cela dépend de l’épidémie et on est dépendant des indicateurs décidés auparavant. On n’y est pas encore » a-t-elle argumenté.

Même réponse pour les secteurs culturels et sportifs. « On va avancer à petits pas, mais on sait que tous les secteurs souffrent, donc c’est un équilibre délicat. »

Enfin, pour finir sur une note plus positive, Erika Vlieghe a dit espérer vivre un été 2021 similaire à celui de 2020, voir avec quelques améliorations supplémentaires.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Wery Alain, dimanche 10 janvier 2021, 17:16

    En attendant soit la 3ème vague soit un déconfinement partiel, le taux de reproduction R remonte, dépassant allégrement la valeur seuil critique "1" un peu partout...

  • Posté par elias jacques, dimanche 10 janvier 2021, 15:21

    Les fameux indicateurs décidés auparavant... dont on ne sait pas grand chose. On nous avait promis deux fois un "baromètre" montrant les "seuils critiques" mais on ne l'a jamais rendu public sous des prétextes très flous ! En réalité cela leur permet de continuer à décider ce qu'ils veulent et empêche la population de réclamer tel ou tel assouplissement parce que le seuil mathématique est atteint. Un peu comme si votre patron vous payait ce qu'il veut sans aucun barème !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 10 janvier 2021, 17:08

    Pourquoi voudriez-vous que M. Elias s'arrête à ces broutilles? Il est bien plus important de pouvoir berdeller sur la place publique. Ce dont moi non plus je ne me prive pas, voyez-vous.

  • Posté par Durieux Karine, dimanche 10 janvier 2021, 17:04

    Les indicateurs sont clairement indiqués dans la "dernière mise à jour de la situation épidémiologique" de Sciensano, disponible pour tous sur leur site Internet. Bonne lecture!

  • Posté par Legarou Marcel, dimanche 10 janvier 2021, 14:53

    Combien de temps croit-elle que certains Belges vont continuer à hiberner en vivant sur leurs économies ? Pour quelle vision du monde travaille-t-elle ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko