Accueil Monde États-Unis

Censurer Trump: l’ultime option des réseaux sociaux pour sauver leur peau

Après 4 années d’amour-haine, Twitter et autre Facebook ont coupé le mégaphone du Président. Pour préserver la démocratie ? Ou leur business ? A moins que, désormais, l’un n’aille plus sans l’autre…

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

Matin après matin, au saut du lit, avant même d’allumer Fox News, le monde selon Trump s’est limité à un écran de smartphone. Y défilaient les tweets de 51 comptes auxquels @realdonaldtrump était abonné : sa femme, ses enfants, le compte officiel de la Maison Blanche, quelques proches (ex-)conseillers, deux youtubeuses aficionados, une poignée d’animateurs de Fox News, le golfeur Gary Player, le producteur de catch Vince McMahon… Ensuite, il tweetait. 9 fois par jour au début de son mandat. En moyenne 30 fois à la fin, avec un record de 427 fois en une semaine, en 2017.

De quoi parlait-il ? De lui, essentiellement. En lettres majuscules, il y a aussi déversé des tombereaux de fake news, de théories complotistes, d’attaques, de menaces, d’outrances. De décisions politiques, parfois. Le tout, suivi par près de 89 millions de personnes, un taux de pénétration à faire pâlir d’envie tout responsable marketing.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Rigaux Marie, mardi 12 janvier 2021, 21:07

    "Du moins si ce pouvoir n’avait pas été confisqué aux Etats." Moi, je dirais plutôt: si les États et leurs responsables ne s'étaient pas confortablement laissé confisquer cette prérogative".

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 11 janvier 2021, 13:30

    L'information provenant des réseaux sociaux est très rarement vérifiée et n'est pas fiable, beaucoup des fausses informations (fake news) . Dommage que pour beaucoup d'utilisateurs de ces réseaux, il leur manque un esprit critique .

  • Posté par Haegelsteen Philippe, lundi 11 janvier 2021, 11:40

    Ces réseaux sociaux sont des entreprises commerciales âpres aux gains, ils n'ont pas d'états d'âmes et l'ont prouvés. Ils prennent juste le vent pour redorer leurs images.

  • Posté par Meeus Roger, lundi 11 janvier 2021, 7:52

    Ne pourrait-on pas laisser tomber l'expression 'fake news" et revenir à fausses informations? Merci

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 11 janvier 2021, 13:22

    +1

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs