Accueil Monde États-Unis

Trump lâché par de nouveaux élus républicains: «Il a sombré dans un niveau de folie absolument impensable»

Lâché par plusieurs ministres, en froid avec son vice-président Mike Pence, le milliardaire américain est isolé à la Maison Blanche.

Temps de lecture: 2 min

A dix jours de la fin de son mandat, Donald Trump est confronté à des appels à la démission de plus en plus nombreux, y compris dans le camp républicain, pour éviter une difficile procédure de destitution en pleine crise politique, sanitaire et économique.

Après les sénateurs républicains Ben Sasse et Lisa Murkowski, le sénateur Pat Toomey a jugé dimanche sur CNN qu’une démission du président « serait la meilleure option ». Depuis le scrutin présidentiel du 3 novembre qu’il a perdu, Donald Trump « a sombré dans un niveau de folie (…) absolument impensable », a-t-il ajouté.

« La meilleure chose pour l’unité du pays, ce serait qu’il démissionne », a renchéri sur ABC Adam Kinzinger , élu à la Chambre des représentants et premier républicain à avoir appelé dès jeudi à déclarer le président « inapte » à occuper ses fonctions.

Evincé de Twitter et des autres grands réseaux sociaux qui veulent éviter de nouvelles incitations à la violence, Donald Trump a désormais des alternatives limitées pour communiquer avec le grand public.

Impeachment

Nancy Pelosi, qui a promis de passer à l’action si le président sortant ne démissionne pas, a appelé samedi ses troupes à revenir cette semaine à Washington pour décider de la façon de sanctionner la responsabilité de M. Trump dans l’assaut meurtrier contre le Capitole. Dans une lettre ouverte aux élus, elle n’a pas mentionné une possible destitution, mais elle a estimé « absolument essentiel que ceux qui ont mené cet assaut contre notre démocratie en soient tenus responsables ». « Il doit être établi que cette profanation a été incitée par le président », a-t-elle ajouté.

Un texte de mise en accusation (« impeachment ») introduit à la Chambre des représentants, signé par au moins 180 parlementaires, reproche au président républicain d’avoir « délibérément fait des déclarations » qui ont encouragé l’invasion du bâtiment du Congrès par ses partisans mercredi. Selon l’élu démocrate James Clyburn, la motion pourrait être discutée cette semaine. « Ce sera peut-être mardi ou mercredi », a-t-il précisé sur CNN.

Mais il s’agit d’une procédure longue et compliquée et plusieurs voix se sont élevées dans le camp démocrate pour juger qu’elle pourrait freiner les projets du président élu Joe Biden, qui a fait de la réponse à la pandémie de Covid-19 sa priorité.

À lire aussi L’apprenti-sorcier Donald Trump et ses supporters émeutiers dans le collimateur du FBI

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Courtois Christophe, mardi 12 janvier 2021, 12:25

    La démocratie quelle qu'elle soit est loin d'avoir gagné et démontre selon moi toute sa faiblesse dans son incapacité à prévenir et à contenir les dérives et débordements honteux d'un Trump. Dans une dictature, ca sale type serait déjà emprisonné et empêché de nuire. L'histoire était à 2 doigts de se répéter, Trump ou ses partisans les plus virulents pourraient bien être le nouveau Hitler des prochaines années.

  • Posté par Christian Radoux, lundi 11 janvier 2021, 17:04

    " impensable" ? Alors que, déjà pendant la campagne d'investiture, ses seuls "arguments" envers ses concurrents étaient des insultes ordurières. Cela aurait dû le disqualifier d'emblée. Et c'est lui qui, tout au contraire, fut choisi ! Et je ne parle pas de ses exploits injurieux et clownesques lors des émissions télévisées de sa précédente "carrière". Ce parti savait très bien qui il est et l'a choisi pour cela.

  • Posté par Damman-lecomte , dimanche 10 janvier 2021, 23:49

    les républicains devraient avoir intérêt à voir trump destitué car dans ce cas il lui serait interdit de se présenter en 2024 donc il pourrait pas créer son propre parti .

  • Posté par Draye Jean-Pierre, dimanche 10 janvier 2021, 20:58

    En effet de un ils sont passés à deux......

  • Posté par Patrick Yamedjeu, dimanche 10 janvier 2021, 19:27

    C'est de la gesticulation inutile. Le quota ne sera jamais atteint pour le destituer; Les élus républicains ne sont pas bêtes. 4 années sont vite passées et ils savent tous que les presque 70.000.000 qui ont votés pour lui le feront encore si l'occasion se présente.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une