Accueil Sports

Jacques Stas: «Ne pas attendre Ostende»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

« Mons est le dernier club invaincu. Et le seul qui a battu Ostende. Mais le champion et Anvers, vainqueur de la Coupe, possèdent les effectifs les plus complets et restent les plus ambitieux. Alors que retenir de leur premier choc ? Qu’attendre que les Ostendais commettent des erreurs n’est pas une solution ! Les Giants, au complet, ont procédé comme leurs invités, qui composaient sans cinq joueurs blessés : Nakic, Sylla, Troisfontaines, Buysse et Gilmore. Plutôt que de mettre Ostende sous pression, comme Mons l’avait réussi à la Côte, en accrochant Mortant au short de Djordjevic par exemple, Anvers a joué avec le frein à main alors qu’il recèle le potentiel physique pour imposer son rythme. Battre Ostende sur la gestion du tempo est illusoire : même le jeune Van der Vuurst est devenu le calque de Djordjevic ! Ils ont donc attendu les Giants sur un demi-terrain et, comme aux échecs, ont cadenassé le jeu, réservant leur énergie à gober 15 rebonds offensifs, la clé de la démonstration offerte jusqu’à 36-56, avant qu’Anvers fasse illusion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs