Accueil Sports Basket Euromillions League

Basket: le Palais 12 contente au moins ses acteurs

L’ambiance surréaliste d’un spectacle à huis clos n’empêche pas joueurs et staffs de savourer le championnat qui a résolument débuté ce week-end.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

«  C’est surréaliste ! » Le président du Brussels, André De Kandelaer, a beau rappeler que seule « la santé prime et que le basket a la chance d’exister alors que les coiffeurs sont fermés », il confie surtout se réjouir à la perspective… de la saison prochaine. La présente ne fait pourtant que réellement commencer. Après deux mois à la carte puisque les clubs de D1 avaient la latitude de ne pas jouer à domicile, voire pas du tout avant janvier, ce week-end était le premier impliquant les dix équipes. Mais l’espoir d’accueillir du public semble s’être évaporé en même temps que les illusions de sauver un autre enjeu qu’existentiel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Euromillions League

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs