Accueil Sports

Hubert Auriol a rejoint Gaston Rahier

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Hubert Auriol, 68 ans, est décédé ce dimanche. De quoi abreuver la théorie de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de hasard. Le Français, né à Addis-Abeba (Ethiopie) le 7 juin 1952, avait bâti sa notoriété et l’essentiel de sa carrière grâce au Dakar.

Surgi de nulle part lors des premières éditions au début des années ‘80, son adresse au guidon d’une moto et sa belle gueule avaient séduit l’Hexagone qui découvrait cette épreuve hors du commun. Il avait d’ailleurs remporté les éditions de 1981 et 1983. On se souvient, à l’époque, des duels avec Gaston Rahier, l’antithèse d’Hubert Auriol. Entre les deux hommes, était née une animosité qui s’était à peine érodée avec les années.

En 1987, Auriol s’était fracturé les deux chevilles à quelques kilomètres de l’arrivée d’une étape. Ce qui avait inspiré à notre compatriote cette phrase cultissime, amplifiée par Marc Duez : « C’est moche pour Hubert ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs