Accueil Opinions Éditos

Une épure prometteuse, mais un ouvrage encore inachevé

La Belgique veut se montrer bonne élève européenne dans le respect des priorités de son plan de reprise. Pour lequel on trouve sur la table bien plus de demandes qu’il n’y a d’argent européen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les circonstances – malheureuses – ont mis les Belges au pied du mur et leur font obligation de préparer, ensemble, un plan de « reprise et de résilience ». Celui-ci est destiné à panser les plaies du covid ; surtout, il doit contribuer à rendre notre société plus verte, donc plus solide, et plus résistante en prévision d’éventuelles crises à venir. La Belgique reste la Belgique et chacun tente de siphonner les euros. Tous les niveaux se tirent la bourre : entre fédéral et Régions, entre Régions, entre Régions et fédération Wallonie-Bruxelles, et au sein même des gouvernements… Sain, pour autant que cela débouche sur le choix des meilleurs projets tout en utilisant le moindre sou là où il contribue le mieux aux objectifs collectifs – qui ne sont pas seulement économiques, mais aussi sociaux et environnementaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 11 janvier 2021, 11:56

    "si tout ce qui incite les autorités, les particuliers et les entreprises à changer leurs comportements, restent calés sur le XXe siècle, la plus belle des infrastructures ne pourra rien changer. " Quand on voit la clé de répartition proposée pour les bâtiments scolaires .. 72% pour 15% d'élèves ... on peut douter. Ne vaudrait-il pas mieux consacrer ces millions à la création d'un réseau d'enseignement (neutre) régional pour la Wallonie, d'un autre pour Bruxelles. Regroupement des bâtiments, des professeurs, des directions ... de belles économies d'échelle en vue pour les défenseurs du réseau unique ... en attendant celui-ci.

  • Posté par Wasteels José, lundi 11 janvier 2021, 11:20

    Et le RER... il en n'est où? Va-t-il être classé dans les travaux inutiles?

  • Posté par Lambert Louis, lundi 11 janvier 2021, 7:14

    On parie combien que la Wallonie va gaspiller la manne européenne avec des projets stupides du style de la rénovation des remparts de Binche pour faire plaisir à l'un ou l'autre potentat local ? Comme la fois précédente où c'était à Marie Arena qu'il fallait faire plaisir ?

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 11 janvier 2021, 6:37

    Une Belgique "plus verte, plus efficace et plus juste" .... Il y a un intrus dans ce trio ! Un de ces trois objectifs rend impossible la réalisation des deux autres.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs