L’Euro d’Axel Witsel est fortement compromis: quel joueur pour le remplacer chez les Diables rouges?

PhotoNews
PhotoNews

À 31 ans (32, ce mardi), Axel Witsel vit peut-être l’un des moments les plus compliqués de sa carrière. Le milieu de terrain – qui s’est érigé comme un véritable cadre des Diable rouges au gré des années – souffre d’une rupture du tendon d’Achille et sera absent de longs mois. Au point que sa participation à l’Euro est déjà fortement compromise. Ce qui constituerait une énorme tuile pour Roberto Martinez.

Bien conscient de la problématique liée à cette blessure, Philippe Albert, notre consultant sur l’actualité du football, ne voit pas cela d’un bon œil. « C’est toujours une situation délicate, d’autant plus quand c’est un pion essentiel de l’équipe nationale. Évidemment, on ne souhaite de blessures à personne. Mais, dans le cas présent, il s’agit de quelqu’un de très important grâce à son expérience, sa lecture du jeu, son anticipation et son placement. Ce serait un sacré coup dur pour les Diables en cas de forfait pour l’Euro », avance l’ancien Diable rouge. « Maintenant, la médecine moderne s’est développée et, connaissant la faculté de récupération d’un joueur professionnel, il faut espérer qu’il revienne à 100 %. Axel fait partie de ces joueurs qui peuvent récupérer rapidement. Mais avant cela, il faudra connaître le verdict final et l’indisponibilité précise. »

« Un profil unique »

En cas de forfait confirmé, la question de son remplaçant devra se poser. Une question à laquelle il sera difficile, dans le chef de Roberto Martinez, de répondre compte tenu du rôle prépondérant de Witsel avec l’équipe nationale. « Il est titulaire indiscutable depuis de nombreuses années. Un profil comme Axel, il n’y en a pas d’autre. Roberto Martinez va devoir anticiper une éventuelle absence du joueur. »

Et Philippe Albert de poursuivre en tranchant sur le secteur de l’entrejeu. « À l’heure actuelle, le duo médian qui tient la corde, c’est Tielemans-De Bruyne. C’est un binôme plus offensif qu’avec Witsel, c’est vrai. Mais en pertes de balles, il faudra alors se remettre en position de manière intelligente pour combler cette absence. Le sélectionneur a des solutions de rechange sur le banc, mais de là à remplacer Witsel dans le onze… Pour moi, Praet ne joue pas vraiment à la même position et ne rentre pas en ligne de compte. Leander Dendoncker  ? C’est un joueur très polyvalent qui peut aider l’équipe. Mais je le vois davantage comme remplaçant que comme titulaire. Ce sont des garçons qui n’ont pas démérité et qui font partie du noyau depuis un petit temps. »

Quid de Fellaini ?

Et si la solution idéale était synonyme de retour de Marouane Fellaini avec les Diables rouges ? « A la limite, cela pourrait être une belle solution de rechange. Il a un profil très intéressant. Il peut amener énormément dans les duels et sur les phases arrêtées. Mais, il faut respecter le choix qu’il a pris de prendre un peu de recul avec les Diables rouges. C’est à Martinez de prendre les bonnes décisions… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous