«Amérique unie», 3 anciens présidents aux côtés de Biden pour sa prestation de serment

«Amérique unie», 3 anciens présidents aux côtés de Biden pour sa prestation de serment

Juste après sa prestation de serment le 20 janvier, le président Joe Biden s’entourera de ses prédécesseurs Barack Obama, Bill Clinton et George W. Bush pour lancer un appel à l’unité à une Amérique meurtrie et divisée.

« L’Amérique unie» sera le thème de l’investiture du 46e président, a fait savoir lundi le comité d’organisation de la cérémonie, quelques jours après les violences du Capitole qui ont profondément choqué le pays.

Accès limite

Tous les quatre ans, des centaines de milliers de spectateurs se pressent dans la capitale fédérale américaine pour assister à cet événement, mais l’accès sera cette année limité en raison de la pandémie, qui a coûté la vie à plus de 370.000 personnes aux Etats-Unis.

La maire de Washington, Muriel Bowser, a exhorté lundi les Américains à ne pas se rendre à cette cérémonie, et de la suivre en ligne ou à la télévision.

La structure censée accueillir cette prestation de serment avait été envahie par des milliers de manifestants le 6 janvier, appelant à ce que Donald Trump reste au pouvoir.

Trump absent

Une fois investi, Joe Biden se rendra au cimetière national d’Arlington avec les anciens présidents Obama, Bush et Clinton pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu.

Le futur président démocrate a la lourde responsabilité de panser les plaies de l’Amérique, victime de crises économique et sanitaire, divisée par une élection et de fortes tensions raciales.

Le président sortant Donald Trump a fait savoir qu’il ne participerait pas à la cérémonie. Son absence le 20 janvier «est une bonne chose», a estimé M. Biden. L’ex-président démocrate Jimmy Carter sera aussi absent en raison de son grand âge, 96 ans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

  • Inviter Donald Trump à prendre la parole à la prestigieuse conférence conservatrice de cette fin de semaine à Orlando? Liz Cheney n’a pas la même opinion à ce sujet que le chef de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy (à dr.)...

    Etats-Unis: les Républicains restent arrimés à Donald Trump

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous