Le jeune Hugo Siquet titulaire contre Waasland-Beveren: la première décision forte de Mbaye Leye au Standard

Le jeune Hugo Siquet titulaire contre Waasland-Beveren: la première décision forte de Mbaye Leye au Standard
Belga

Pour son premier match à la tête du Standard, Mbaye Leye a déjà été contraint de se creuser la tête pour pallier plusieurs absences. Kostas Laifis et Gojko Cimirot sont positifs au Covid-19, tandis que Collins Fai souffre toujours des adducteurs. Pour remplacer ce dernier, une solution était toute trouvée au sein de l’effectif liégeois : Laurent Jans. Sauf que le Luxembourgeois n’a toujours pas convaincu, et c’est un euphémisme de le dire, depuis son arrivée en octobre. Dès lors, Mbaye Leye a pris ses responsabilités, en explorant d’autres pistes. Il l’avait d’ailleurs annoncé lors de sa présentation officielle à la presse : il n’hésitera pas à faire appel à des éléments de l’équipe U21. « Je ne les considère pas comme des jeunes. Il faut arrêter avec cette appellation. Sur leur fiche de paie, il est écrit : joueur de football professionnel. Celui qui est dans le noyau, il est joueur de foot, qu’il ait 18 ou 37 ans. L’essentiel, c’est de pouvoir faire le job. Si tu as 18 ans et que tu le fais mieux que celui qui en a 28 ou 35, tu joueras à sa place. Dès qu’on est sur un terrain, il n’y a plus de jeunes et de moins jeunes. »

Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien buteur joint directement le geste à la parole. Plutôt que de titulariser un Jans qui ne convainc pas, il a préféré faire confiance à Hugo Siquet. Un premier choix fort pour le nouveau coach, qui sonne comme un avertissement pour chaque pion de son noyau : sous l’ère Leye, il n’y aura pas de passe-droit. Celui qui ne se donne pas à fond pourrait à tout moment se voir remplacer par un jeune qui montre plus d’envie…

Auteur d’entraînements très convaincants depuis l’arrivée du Sénégalais, le Marchois aura donc l’occasion, pour la toute première fois de sa jeune carrière, de débuter un match avec l’équipe fanion dans le chaudron (vide, cela dit) de Sclessin. Les supporters liégeois ont toutefois déjà eu l’occasion de voir un échantillon de son talent. À trois reprises d’ailleurs.

La première, c’était le 5 novembre dernier, à Lech Poznan. Le jeune défenseur avait remplacé Gavory à la mi-temps, sur le côté gauche. Il avait montré beaucoup d’énergie, sans toutefois pouvoir empêcher la défaite de ses couleurs. Trois jours plus tard, lors du déplacement du Standard à l’Antwerp, il était titulaire, à sa place de prédilection (back droit) cette fois. Et il avait été l’auteur d’une prestation assez convaincante, puisqu’il avait amené l’égalisation liégeoise, en provoquant puis tirant le corner dévié par Laifis et poussé au fond par Lestienne. Sa dernière apparition remonte au 26 décembre, lors du dernier match des Rouches (face à Saint-Trond). Là aussi, le Liégeois s’était montré décisif, en déposant le ballon du 1-2 sur la tête de Muleka.

Ce qui impressionne d’ailleurs le plus chez Hugo Siquet, c’est sa capacité de centre. Un pied droit à la précision diabolique, qui pourrait bien aider les attaquants liégeois à remplir leur mission dans les prochains mois. Ajoutez à cela une capacité à répéter les courses à haute intensité sur son flanc, une envie de s’arracher pour montrer l’étendue de ses capacités et, surtout, une immense fierté de défendre le blason principautaire. « J’ai pris beaucoup de plaisir à défendre ce blason », martelait-il après le coup de sifflet final au Bosuil. « Je viens de l’académie, donc c’est une énorme fierté de porter ces couleurs. »

Un plaisir qui pourrait, pourquoi pas, se répéter à de nombreuses reprises lors de cette deuxième moitié de saison…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous