Accueil Auto

Assurance auto au kilomètre: une formule prête à se développer?

Pour l’instant, le produit reste peu répandu chez nous. Il se présente le plus souvent sous la forme de réductions. Une seule compagnie propose une vraie offre. Le covid pourrait faire bouger les choses.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Confinement et télétravail obligent, votre voiture passe peut-être plus de temps aujourd’hui contre un trottoir ou dans votre garage que sur les routes. Avec un compteur qui ne défile plus non plus aussi vite qu’auparavant. Dans ces conditions, cela vaut-il encore le coup de payer une assurance auto plein pot ? La question taraude probablement un certain nombre d’entre vous. Stopper l’assurance quand on n’utilise pas la voiture ? La démarche est compliquée et pas vraiment recommandée : il peut toujours arriver quelque chose à votre véhicule, même s’il est à l’arrêt. Par contre, on le sait peu, mais un certain nombre de compagnies d’assurances proposent des réductions en fonction du kilométrage. Comment ça marche ? On fait le point.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lerusse Marcel, jeudi 21 janvier 2021, 21:53

    Et si on considérait le temps que l'on roule , on pourrait dire que plus on roule vite, moins de temps l'on passe sur la route, moins on a de malchance d'avoir un accident !!!! C'est pour rire . ;o>

  • Posté par Deladrier-rase , lundi 11 janvier 2021, 21:36

    C'est logique dans un sens et pas dans l'autre... Dire que moins on roule et moins on a de chance d'avoir d'accidents est un peu simpliste. Parce que d'un autre côté, moins on roule et moins on maîtrise sa conduite et son véhicule et moins on entretient ses réflexes...

  • Posté par VINCENT Patrick, mardi 12 janvier 2021, 6:56

    A suivre votre raisonnement, plus on roule et moins on a de chance d'avoir un sinistre, si une personne fait 60.000 km/an elle aura moins de (mal)chance d'avoir un sinistre que quelqu'un qui fait 5000 km/an. Et que dire des gens qui habitent un milieu rural et font 5000 km/an par rapport à ceux qui font 60.000 km/an en ville et périphérie . Votre raisonnement pourrait (et j'ai des gros doutes ) s'appliquer pour quelques cas, mais pas pour 99% des personnes concernées .

Aussi en Auto

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs