Accueil Société

L’enthousiasme envers les vaccins va grandissant

Le baromètre de la motivation des Belges montre que 77 % sont prêts à se faire vacciner. Un enthousiasme qui fluctue légèrement en fonction de l’âge, mais à peine des deux côtés de la frontière linguistique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Plus de sept Belges sur dix se disent en faveur des vaccins contre le covid, quels que soient leur âge, leur sexe et leur niveau d’éducation. C’est ce qui ressort du dernier volet du baromètre interuniversitaire (UCLouvain, ULB et UGent), relayé notamment la semaine dernière par les sites et les réseaux sociaux du Soir et du groupe SudPresse. Ce reflet flambant neuf de l’attitude des Belges envers les vaccins a été mené des deux côtés de la frontière linguistique, avec très peu de différences notables entre francophones et néerlandophones (moins de 3 %).

Au total, près de 16.000 personnes, dont 40 % de francophones, ont répondu au sondage interuniversitaire. La clé de répartition est représentative d’une bonne partie de la population (pour peu qu’elle dispose d’une connexion internet), avec un équilibre hommes-femmes, un âge moyen de 50 ans et tous niveaux d’éducation confondus.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Wa Patrick, mercredi 13 janvier 2021, 9:54

    La population belge va baisser à deux millions et demi d'habitants par béatification.

  • Posté par MORNARD PASCAL, mardi 12 janvier 2021, 14:17

    Donc beaucoup de déçus en perspective vue la lenteur de l’organisation.

  • Posté par Michiels Laurence, mardi 12 janvier 2021, 14:01

    Quand on voit que Biden a déjà eu ses deux doses, ça traîne par ici.

  • Posté par Baeyens Remi, mardi 12 janvier 2021, 12:26

    C'est curieux de voir que la demande des citoyens est pressante en France et en Belgique et ce sont 2 pays où la vaccination est la plus lente. Pourquoi lambine t'on?Il est quand même curieux que des pays comme le Portugal, Israël pour n'en citer que quelques uns arrivent à des taux de vaccination important. Pourquoi le gouvernement lambine t'il ? La vaccination devrait suivre le cours des livraisons du vaccin: c'est loin d'être le cas, on avance comme un escargot.. On a pressenti un palais du Heysel comme lieu de vaccination depuis des mois. Nous avons vu à la télé hier: il est vide. Qu'ils demandent à l'armée de s'occuper de la logistique, c'est une de leurs spécialités en Afrique et ailleurs, c'est leur métier car il s'agit bien de défense nationale. Mais à force de dégarnir le budget de l"armée en fonction des idéologies 'bien pensante' on refuse ses services.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 13 janvier 2021, 22:08

    Dans son commentaire, le Pr. émérite R. Naeije accuse les autoritées publiques européennes et belges de procrastination bureaucratiques intolérable dont la conséquence serait selon ses dires un retard mortifère dans la protection de notre population. Il base cette accusation sur la différence du nombre de personnes vaccinées dans des pays comme les USA, le Royaume uni, Israël, l'Allemagne, le Danemark,... par rapport à la Belgique. Pour vérifier si cette accusation est fondée, j'ai recherché les dates de commande des vaccins, de soumission du dossier de demande d'agrément aux autorité compétentes, d'agrément de l'usage et de première livraison du vaccin Pfizer pour les USA (FDA) et l'Europe (EMA). Le gouvernement américain a commandé les premières doses de vaccin le 22 juillet (https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-announce-agreement-us-government-600). La Commission Européenne l'a fait le 12 novembre (https://ec.europa.eu/france/news/20201112/la_commission_approuve_un_contrat_avec_biontech_pfizer_fr). C'est en effet plus tard. Mais c'est une commande groupée pour les 27 pays membres avec une mutualisation de toutes les formalités bureaucratiques. La demande d'agrément de Pfizer à la FDA fut faite le 20 novembre (https://www.fda.gov/media/144416/download). La demande fut acceptée par la FDA le 11 décembre (https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-receive-fda-advisory-committee-vote). La procédure a duré 21 jours. La demande d'agrément de Pfizer à L'EMA fut faite le premier décembre (https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-receives-application-conditional-marketing-authorisation-covid-19-mrna-vaccine-bnt162b2). La demande fut acceptée par l'EMA le 21 décembre (https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-receive-authorization-european-union). L'examen a duré 20 jours, un de moins que la procédure américaine malgré le fait que le lobby antivax soit particulièrement actif dans certains pays européens! L'approbation de la commercialisation et de la distribution du vaccin par la Commission Européenne s'est faite le jour même. La première livraison de vaccin a été effectuée le 12 décembre aux USA (https://eu.usatoday.com/story/news/health/2020/12/12/covid-vaccine-distribution-first-pfizer-shipments-arrive-monday/6521379002/) et le 26 décembre, simultanément dans tous les pays européens (https://plus.lesoir.be/345708/article/2020-12-26/coronavirus-la-premiere-livraison-de-vaccins-de-pfizerbiontech-est-arrivee-luz). Je n'observe donc aucune différence significative entre le traitement administratif du dossier entre l'Europe et les USA. Le décalage de 10 jours est strictement lié au fait que Pfizer n'a pas déposé sa demande d'agrément en même temps aux USA et en Europe. Même chose pour les dossier Moderna et AstraZeneca (ce dernier a été déposé hier). Pensez-vous que Pfizer l'aurait fait en même temps dans les 27 pays européens si l'évaluation n'avait pas été centralisée au sein de l'EMA? Pensez-vous que la Belgique aurait déjà reçu ses premières doses si elle n'avait pu compter sur le fait d'être membre de la Communauté Européenne? Il n'en reste pas moins vrai qu'en proportion de sa population, la Belgique n'est pas dans le peloton de tête du taux de vaccination. Est-ce du fait d'une procrastination ou d'une incompétence mortifère? Non! C'est la conséquence du choix stratégique de commencer par la sous-population à risque qui a proportionnellement le plus contribué à la saturation des hôpitaux et aux décès, à savoir les résidents de maisons de repos. Ce malgré la plus grande difficulté de cette vaccination du fait des contraintes logistiques : c'est le vaccin qui doit aller aux patients. A l'inverse, les autres pays ont choisi une approche où ce sont généralement les patients qui vont au vaccin. Celà permet de vacciner rapidement un plus grand nombre de personne mais cela protège moins vite les plus vulnérables. En Israël, le rythme des vaccination chute actuellement à cause de l'épuisement des stocks de vaccin (https://ourworldindata.org/covid-vaccinations). D'après les chiffres trouvés nous comptons plus ou moins 50000 résidents en maison de repos. Avec un taux d'encadrement de 6 résidents par ETP, la population à vacciner est de 60000 personnes environ. A la fin de la semaine dernière, 14000 personnes avaient été vaccinées soit 23% de la cible. Cette semaine, 35000 injections sont prévues pour un total cumulatif de 490000, soit 82 % de la cible. Le groupe prioritaire aura donc reçu la première dose la semaine prochaine. Ce groupes aura été vacciné à la fin du mois et sera totalement protégé à la mi-février. Je n'ai pas les chiffres des doses de vaccins attribués à la Flandre et à Bruxelles. Cette politique réduira de moitié la charge éventuelle d'une troisième vague et laissera derrière nous et vaccinée une des population les plus difficile à traiter du point de vue logistique. L'accusation du Pr. Naeije et totalement sans fondement et n'est qu'une illusion idéologique. Je le somme de la retirer et d'exprimer ses excuses pour cette accusation calomnieuse.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs