Accueil Belgique Politique

Plan de relance: un accord sur le partage des 5,925 milliards européens contesté à Bruxelles

Fédéral et fédérées se partagent les 5,925 milliards attribués par l’Europe à la Belgique. 38,1 % de l’enveloppe vont à la Flandre, 25 % à la Wallonie, 6,7 % à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le plan de relance, ou plan de reprise, est avancé. Nous détaillions lundi les grands axes de cette opération qui doit contribuer à redéployer notre économie, durement frappée dans la crise covid, cela sur la base d’un financement global octroyé par l’Union européenne, égal à 5,925 milliards d’euros pour la Belgique.

Encore fallait-il s’entendre sur la répartition de l’enveloppe entre les entités fédérale et fédérées. Toujours un exercice délicat chez nous, le communautaire n’est jamais loin. Les discussions n’ont pas duré. Un accord est en effet intervenu lundi soir, associant le Premier ministre et les ministres-présidents, sous le regard de Thomas Dermine (PS), secrétaire d’Etat à la relance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, mardi 12 janvier 2021, 14:49

    Rassurez-vous, bons citoyens, cet argent sera bien utilisé... Aussi bien que les fonds structurels européens, qui ont, comme chacun sait, permis à la Wallonie de revenir dans le peloton de tête des régions les plus dynamiques d'Europe... On peut faire confiance à nos élites pour juger impartialement des priorités et mettre en avant l'intérêt des populations, ce qui, soit dit en passant, est la finalité de ces fonds... Je me demande d'ailleurs pourquoi nous attribuer cet argent : les fonds structurels européens nous ont permis de créer trop d'emploi, monter le niveau de notre système éducatif jusqu'à dépasser Oxford, Cambridge et le classement Pisa de la Corée, transformer nos routes en impeccables billards sans le moindre trou, nous offrir un système de santé parmi les plus performants du monde et j'en passe. On aurait pu passer notre tour, quel manque de générosité ! Il est vrai que notre belle région a dépensé sans compter pour ses administrés et se trouve maintenant en très léger déficit. Rien de bien grave, chers amis... Quand on aura dépassé les 200% du PIB, il sera encore temps de s'inquiéter.

  • Posté par Lemoine Raphael, mardi 12 janvier 2021, 9:07

    L'argent de l'Europe pour financer la 5G ? Les firmes de télécoms en Belgique se sucrent déjà assez ainsi sur le dos des clients (cf prix en France et en Belgique pour un abonnement par exemple), là, mettre un peu plus de concurrence ferait baisser le prix et donc l'accessibilité d'un abonnement), car je ne comprends pas comment on peut privatiser cette aide pour ce secteur, qui n'a pas souffert de la crise sanitaire... sans oublier qu'une fois les antennes installées, plus besoin de main d'oeuvre, c'est un one shot, du court terme. Compte tenu du principe de précaution, du moratoire signé par experts du monde entier, des études en cours et résultats qui ressemblent à autant de mises en garde (cf incidences des radiations continues de ce type de fréquence/nuisances bien connues des radiations continues surtout chez les enfants en bas âge)...je ne comprends pas l'opportunisme inconscient de ce secteur, qui a l'air de profiter du calendrier sanitaire pour imposer sa volonté. On a fait des économies sur les soins de santé depuis des années, ce qui est un bien commun...à méditer, entre autres

  • Posté par Lemoine Raphael, mardi 12 janvier 2021, 9:06

    L'argent de l'Europe pour financer la 5G ? Les firmes de télécoms en Belgique se sucrent déjà assez ainsi sur le dos des clients (cf prix en France et en Belgique pour un abonnement par exemple), là, mettre un peu plus de concurrence ferait baisser le prix et donc l'accessibilité d'un abonnement), car je ne comprends pas comment on peut privatiser cette aide pour ce secteur, qui n'a pas souffert de la crise sanitaire... sans oublier qu'une fois les antennes installées, plus besoin de main d'oeuvre, c'est un one shot, du court terme. Compte tenu du principe de précaution, du moratoire signé par experts du monde entier, des études en cours et résultats qui ressemblent à autant de mises en garde (cf incidences des radiations continues de ce type de fréquence/nuisances bien connues des radiations continues surtout chez les enfants en bas âge)...je ne comprends pas l'opportunisme inconscient de ce secteur, qui a l'air de profiter du calendrier sanitaire pour imposer sa volonté. On a fait des économies sur les soins de santé depuis des années, ce qui est un bien commun...à méditer, entre autres

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 12 janvier 2021, 7:51

    Quand on a vu comment la Wallonie utilisait l'argent européen, on peut craindre le pire. On le voit avec le projet de rénovation des bâtiments scolaires (68% pour 15% des élèves). Mais alléluia ! les remparts de Binche pourront être rénovés !

  • Posté par Surmont Willy, mardi 12 janvier 2021, 10:54

    Bien vu, les remparts de Binche furent un scandale et une apothéose de "l'inintelligencia politica" wallonne de l'époque! Et attention, la méga super gare de Mons a encore bien des besoins pour son achèvement ! Je crains le pire! La Flandre avait alors quasi tout investi en infrastructures utiles et appropriées pour continuer son essor industriel et sa population a profité des fruits de ses investissements! Elle est devenue une des plus riches du monde! Surveillons de très près la réelle utilisation de cette manne, qu'elle ne soit dévolue qu' à des fins utiles quant à l'avenir du sud de notre Pays et surtout, et surtout, qu'elle ne soit pas une fois de plus un investissement à très court terme pour des politiques à très courte vue!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs