Plan de relance: la Région bruxelloise a-t-elle été défavorisée?

Plan de relance: la Région bruxelloise a-t-elle été défavorisée?
Photo News

C’est peu dire que l’accord sur la clé de répartition de la manne européenne du Plan de reprise et de résilience passe mal à Bruxelles. Pour rappel, le gouvernement Vervoort avait soumis des projets (axés, notamment, sur la formation et la rénovation des bâtiments) pour un milliard et espérait recevoir « au moins 500 millions, voire un peu plus ». Stupeur, puis colère, donc, lundi soir, dans les rangs bruxellois, lorsque le chiffre tombe : 395 millions pour Bruxelles (à peine 6,7 % de la manne européenne octroyée à la Belgique). Sur Twitter, la ministre fédérale, Zakia Khattabi (Ecolo) s’étonne : « Curieuse de prendre connaissance des analyses et critères qui ont prévalu à une telle répartition, aussi défavorable à Bruxelles. »

Explication ? Aucune à ce stade. Officiellement, il faut se contenter d’un « personne n’a reçu ce qu’il réclamait ». D’autres vont plus loin : « La Flandre et la Wallonie se seraient-elles entendues sur le dos de Bruxelles », « une fois de plus, les francophones sortent perdants de la négociation ». Rudi Vervoort avalisera-t-il définitivement cette clé de répartition qui lui est si défavorable ? Ecolo et Groen exigent en tout cas d’en discuter, au plus vite, en gouvernement bruxellois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous