Accueil Société

Coronavirus: faut-il s’inquiéter de l’augmentation du nombre de contaminations?

Malgré l’augmentation, les autorités sanitaires ne tirent pas (encore) la sonnette d’alarme. Le basculement vers le mieux, ou le pire, reposerait en grande partie sur l’attitude des vacanciers de retour au pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Pas de quoi se réjouir, mais pas de quoi s’inquiéter outre mesure non plus. » C’était, en résumé, le message adressé par les autorités sanitaires lors de la conférence de presse de ce mardi sur la situation en Belgique. L’attention des experts s’est focalisée sur les contaminations, qui augmentent pour le quatrième jour d’affilée et dépassent encore, en moyenne, la barre des 2.000 infections quotidiennes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Charles Magda, mercredi 13 janvier 2021, 19:13

    « Passenger Locator Form » ??

  • Posté par Am Zis, mercredi 13 janvier 2021, 10:34

    Pourquoi ne nous communique-t-on jamais le nombre effectif de personnes contaminés?! ÇA c’est ce qui compte , pas le nombre de contaminations. Ce chiffre existe mais ne fait pas autant de peur apparemment...

  • Posté par Am Zis, mercredi 13 janvier 2021, 10:31

    Il est erroné de parler toujours du nombre des « contaminés » car beaucoup se font tester plusieurs fois. Le chiffre qu’on nous communique Sciensano est celui des « contaminations », qui est beaucoup plus élevé que celui-ci des « contaminés ». Effectivement, un vacancier qui revient en Belgique se fait tester deux fois par les autorités.

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, mercredi 13 janvier 2021, 2:14

    On nage dans l'absurde. Le nombre de "contaminés" en progression est directement dépendant du nombre de tests effectués ; entre le 8 janvier et le 11 janvier le nombre de tests a triplé mais le pourcentage de "positifs" est stable et même en baisse. Il n'y a donc pas de vrai croissance du nombre de cas mais un artefact. On joue avec nos pieds : tous les indicateurs sont en baisse, il fallait donc à nouveau un "choc" pour maintenir la pression et la peur, d'où l'augmentation du nombre de tests (une décision politique) qui fournit un argument pour prolonger les mesures anti-démocratiques et anti-sociales.

  • Posté par swinge olivier, mardi 12 janvier 2021, 18:57

    Le gouvernement belge est tenté par l'interdiction TOTALE à LONG TERME de voyager (sauf travail), cela fait une liberté fondamentale de moins. La question est : Vandenbroucke va-t-il oser ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs