Pour Trump, son discours avant l’insurrection au Capitole était «tout à fait convenable»

Le président américain Donald Trump s'adresse à la presse avant de se rendre au Texas afin de visiter le mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique. Washington, le 12 janvier 2021.
Le président américain Donald Trump s'adresse à la presse avant de se rendre au Texas afin de visiter le mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique. Washington, le 12 janvier 2021. - Reuters

Le président américain Donald Trump a estimé mardi que son discours la semaine dernière devant ses partisans avant l’assaut du Capitole était « tout à fait convenable ».

Évoquant, juste avant de monter dans Air Force One et de s’envoler pour le Texas, son virulent discours et en particulier sa « dernière phrase », il a assuré qu’il était « tout à fait convenable ».

Deuxième procédure de destitution

Pour rappel, le président américain est sous le coup d’une deuxième procédure de destitution historique, dont l’acte d’accusation sera examiné mercredi par la Chambre des représentants. Trump qualifie lui-même cette tentative de destitution de «totalement ridicule».

Le locataire de la Maison Blanche, qui quittera le pouvoir dans huit jours, a par ailleurs estimé que les réseaux sociaux tels que Twitter qui ont suspendu son compte faisaient « une erreur catastrophique ».

« Pas de violences »

Donald Trump a ajouté qu’il ne souhaitait « pas de violences » dans un pays en proie à de vives tensions.

Le président sortant s’exprimait devant des journalistes avant son départ pour Alamo, dans le sud du Texas.

>> À lire également : « Cela ne marchera pas », « Pas d’autre solution » : la presse américaine divisée au sujet d’une destitution de Trump

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous