Accueil Monde États-Unis

Entrée en fonction de Joe Biden: le spectre de nouvelles violences plane sur l’Inauguration Day

Le FBI a mis en garde : la prestation de serment du président élu, Joe Biden, est la cible de nouvelles violences de militants pro Trump.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Les images surréalistes sont douloureusement fraîches dans les mémoires : le Capitole, saint des saints de la démocratie américaine, pris d’assaut par des militants pro Trump galvanisés par leur président sortant, réclamant vengeance. Les jours passant, les violences du 7 janvier ne cessent de révéler l’ampleur de l’échec des forces de l’ordre : la police locale et les équipes responsables de la sécurité du Congrès accusent le ministère de la Défense d’avoir refusé d’envoyer des renforts assez rapidement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par THIBAUT Eric, mardi 12 janvier 2021, 19:57

    "Cinq personnes ont été tuées...": Non: une personne a été tuée, quatre autres sont décédées. Chaque mot, chaque terme employé a son importance.

  • Posté par JACQUES Bernard, mardi 12 janvier 2021, 22:05

    Une personne, vraiment ? Une seule ? Un policier qui meurt des conséquences des agressions violentes qu'il a subies en faisant simplement son métier au mieux ... Il n'a pas été "tué", lui ?

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , mardi 12 janvier 2021, 19:57

    Dans un tel climat quasi insurrectionnel créé par ces bandes armées avec l'assentiment tacite du "président -8 jours" et il faut bien l'admettre dans un silence assourdissant des Républicains , on ne peut hélas s'empêcher de penser que les vies du president elect et de sa vice présidente sont clairement menacées. Pas spécifiquement le 20 janvier car les mesures seront , on l'espère, exceptionnelles, mais plus tard quand la tension actuelle sera retombée. On a déjà échappé au pire mercredi dernier car sans la réaction rapide du service de sécurité intérieure qui a réuni en un local protégé l'ensemble des parlementaires, certains fous furieux auraient réservé un sort tragique à certains de ces mandataires, dont N.Pelosi et M.Pence. Donc cela situe le degré de détermination dans l'intention criminelle. J'espère à tout prix me tromper...

  • Posté par Christian Radoux, mardi 12 janvier 2021, 20:27

    Depuis Lincoln, on connaît hélas les risques de la fonction face aux fanatiques. Je partage votre inquiétude.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs