Allemagne, Pays-Bas, Irlande, Portugal… le coronavirus continue de sévir en Europe

La chancelière allemande Angela Merkel met un masque de protection alors qu'elle arrive pour une conférence de presse avant d’y annoncer de nouvelles restrictions ainsi que le prolongement de mesures déjà d’application. Berlin, Allemagne, le 5 janvier 2021.
La chancelière allemande Angela Merkel met un masque de protection alors qu'elle arrive pour une conférence de presse avant d’y annoncer de nouvelles restrictions ainsi que le prolongement de mesures déjà d’application. Berlin, Allemagne, le 5 janvier 2021. - Reuters

Une chose est sûre en ce début d’année 2021, le coronavirus n’a pas fini de faire parler de lui, en Belgique comme ailleurs. Tour d’horizon européen.

Premier cas du variant sud-africain détecté en Allemagne

Au moins un cas de contamination par le nouveau variant du Covid-19 identifié en Afrique du Sud a été détecté pour la première fois en Allemagne, a révélé mardi le département de la Santé du Bade-Würtemberg. Il s’agit d’une personne revenue avec sa famille d’un long séjour en Afrique du Sud début janvier.

Pour tenter d’endiguer l’expansion du virus, le gouvernement allemand a prolongé ses mesures restrictives jusqu’au 31 janvier. S’il n’y a pas de confinement strict appliqué, les citoyens allemands sont néanmoins appelés à rester chez eux autant que possible alors que magasins jugés non-essentiels et infrastructures culturelles et sportives restent toujours fermés.

L’Allemagne comptait mardi un total de 1.933.826 cas de personnes infectées depuis le début de la crise sanitaire au Covid-19, dont 12.802 dans les dernières vingt-quatre heures. En tout, 41.577 personnes en sont mortes en Allemagne, selon les données de l’institut de veille sanitaire Robert Koch.

L’Irlande face à une propagation rapide du variant britannique

En Irlande, c’est la souche mutante britannique du coronavirus qui a été identifiée dans près de la moitié des tests positifs effectués dans le pays où le nombre d’infections connaît une hausse rapide.

Là, le taux d’infection y a été multiplié par dix au cours des trois dernières semaines, pour atteindre près de 1.300 contaminations pour 100.000 habitants. L’augmentation est en partie attribuée à la variante britannique du coronavirus, initialement détectée dans le sud-est de l’Angleterre.

Confronté à une forte hausse de la propagation du virus, l’Irlande est actuellement le pays où le taux d’incidence est le plus élevé, avec lundi 1.288 nouveaux cas confirmés par million d’habitants (en moyenne lissée sur sept jours), selon les données compilées par l’université d’Oxford.

Les Pays-Bas prolongent les restrictions

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mardi la prolongation jusqu’au 9 février des restrictions en place dans son pays pour tenter de freiner la pandémie de Covid-19 en raison d’un nombre de contaminations toujours élevé.

« Je ne pense pas vous étonner beaucoup ce soir, le confinement est prolongé de trois semaines », a annoncé M. Rutte lors d’une conférence de presse télévisée, alors que les restrictions auraient dû être levées le 19 janvier.

« Tout le monde ou presque comprendra qu’il n’y avait pas d’autre choix », a-t-il ajouté.

Et la Belgique aussi

En Belgique également, les mesures actuelles visant à limiter la propagation du coronavirus ont été prolongées, et ce jusqu’au 1er mars 2021. C’est ce qui ressort d’un nouvel arrêté ministériel publié mardi au Moniteur belge.

Les mesures ont pris effet le 2 novembre et étaient initialement applicables jusqu’au 15 janvier. Les restrictions ont dû être étendues, explique la porte-parole de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V). Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de possibilités de détente avant le 1er mars.

La campagne présidentielle portugaise perturbée par le coronavirus

La campagne présidentielle au Portugal a été interrompue mardi en attendant que le candidat sortant Marcelo Rebelo de Sousa, grand favori du scrutin du 24 janvier, passe un nouveau test confirmant qu’il était finalement négatif au nouveau coronavirus.

Après un premier test positif rendu public lundi, le chef de l’État a réalisé un deuxième test qui s’est révélé négatif et a donc dû passer mardi un autre « test de confirmation ».

Avant qu’il ne soit testé positif lundi, la campagne électorale, qui a officiellement débuté dimanche, était déjà réduite à son strict minimum en attendant l’annonce imminente d’un nouveau confinement pour freiner la recrudescence des cas de Covid-19.

Après un record de 10.176 nouvelles infections en 24 heures atteint vendredi, le Portugal a enregistré mardi son plus lourd bilan quotidien, avec 155 morts en une seule journée.

La Grèce en faveur d’« un certificat de vaccination » européen

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a appelé mardi l’Union européenne (UE) à adopter un certificat « standardisé » de vaccination pour donner un coup de pouce à l’industrie du tourisme, terrassée par la pandémie du coronavirus.

L’économie grecque qui dépend de l’industrie du tourisme a subi un coup majeur en raison de la pandémie, même après la réouverture de ses aéroports en juillet dernier.

Relativement épargnée par la première vague du coronavirus en printemps, la Grèce fait face depuis novembre à une deuxième vague de la pandémie beaucoup plus virulente, le pays étant confiné depuis plus de deux mois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous