Accueil Monde Europe

Italie: l’exécutif de Giuseppe Conte s’engouffre dans une crise politique sans précédent

À l’issue d’un Conseil des ministres houleux, l’ancien président du Conseil, Matteo Renzi, se dit prêt à quitter le gouvernement

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La crise politique qui couvait depuis plusieurs semaines en Italie s’approche de son dénouement. Le Conseil des ministres qui s’est réuni mardi soir a révélé de façon brutale l’impossibilité d’un accord entre le Premier ministre Giuseppe Conte et l’ancien Président du Conseil, Matteo Renzi. Ce dernier, leader de Italia Viva, parti de centre-gauche (presque 3 % des intentions de vote), membre indomptable de la majorité parlementaire, semble, en effet, avoir décidé de retirer sa confiance à l’exécutif.

Renzi pouvait, pourtant, revendiquer la paternité de l’actuelle, singulière alliance gouvernementale, composée par le Parti démocrate (PD) et le Mouvement 5 étoiles (M5S) et constituée dans la précipitation, au mois d’août 2019, pour éviter l’arrivée au pouvoir de la droite populiste de Matteo Salvini (Ligue).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Coppens Jean-pierre , mercredi 13 janvier 2021, 10:50

    Pourtant, le gouvernement PD - Cinque stelle avait fait preuve de sérieux dans la gestion de la pandémie, après un premier moment de sidération en mars. L’Italie est dans le peloton de tête des pays européens sur le plan de la vaccination. Les modalités d’utilisation des milliards du Recovery Plan européen sont prêtes. Comme l’a dit Massimo D’Alema, l’homme politique le plus populaire d’Italie (G. Conte) va être renvoyé à la maison par l’homme le plus impopulaire d’Italie (M. Renzi)

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 13 janvier 2021, 9:13

    Comedia de l'arte,malheureusement permanente dans ce beau pays,j'ai suivi un moment la politique italienne puis j'ai laissé tomber.Tout est comédie et spectacle plus qu'ailleurs,mais ce n'est pas avec ces deux formes de divertissement qu'on dirige et gère une nation.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs