Mort du milliardaire britannique David Barclay

Le Premier ministre et ancien journaliste au Telegraph, Boris Johnson, a exprimé sur Twitter son "respect" et son "admiration" pour David Barclay "qui a sauvé un grand journal, créé des milliers d'emplois à travers le Royaume-Uni et qui croyait passionnément en l'indépendance de ce pays et ce qu'il était capable d'accomplir".

Avec son frère jumeau Frederick, David Barclay a construit un vaste empire qui a commencé avec les hôtels et s'est élargi pour inclure la vente au détail et, depuis 2004, la propriété du groupe de médias Telegraph.

Dans son dernier classement des plus grandes fortunes britanniques publié l'an dernier, le Times estimait la fortune des deux frères à 7 milliards de livres (7,9 milliards d'euros).

"Identiques en apparence, en style de vie et souvent jusque dans leur tenue vestimentaire, les frères Barclay ont fonctionné comme un (seul homme) tout au long de leur carrière", écrit le Telegraph, soulignant que les deux hommes évitaient les interviews, optant pour la discrétion.

La vente du Ritz de Londres, célèbre hôtel de luxe, à un investisseur du Qatar l'an dernier avait cependant révélé des dissensions dans la famille sur fond d'accusations d'écoutes illicites.

Frederick Barclay avait affirmé devant la justice que son neveu l'avait secrètement enregistré pendant plusieurs mois. L'homme d'affaires et sa fille avaient engagé à cet égard des poursuites à l'encontre des trois fils de son frère et du fils de l'un d'eux.

Outre le Telegraph, les deux frères avaient acheté en 1992 l'hebdomadaire The European, qui a fermé en 1998, et ont également possédé le journal écossais The Scotsman de 1995 à 2005.

Selon le Telegraph, David Barclay était un grand lecteur, obsédé par les journaux, les affaires, l'économie et la politique, et qui avait toujours dit qu'il avait fait ses études à "l'Université de la vie", après avoir quitté l'école à 14 ans, comme son jumeau.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous