La baisse de la production industrielle due au coronavirus ralentit en Europe

En comparaison avec le mois précédent, par secteur, la production a augmenté pour les biens d'investissement et les biens intermédiaires en novembre 2020, dans la zone euro comme au sein de l'Union européenne. À l'inverse, celle des biens de consommation durables et non durables, ainsi que la production d'énergie ont diminué.

Parmi les États membres de l'UE, l'Irlande (+52,8%), la Grèce (+6,3%) et le Danemark (+5,3%) enregistrent les plus fortes hausses entre octobre et novembre derniers. Le Portugal (-5,1%), la Belgique (-3,5%) et la Croatie (-2,6%) accusent pour leur part les baisses les plus marquées.

Toutefois, sur une base annuelle, ce sont la Bulgarie (-5,0%), la France (-4,9%) et l'Italie (-4,2%) qui sont les plus touchées. Les plus fortes hausses ont été observées en Irlande (+40,8%), en Grèce (+8,8%) et en Pologne (+2,9%). La Belgique a, pour sa part, vu l'ensemble de sa production industrielle diminuer de 0,4% par rapport à novembre 2019.

Dans la zone euro, la production a reculé en un an de 5,0% pour l'énergie, de 2,5% pour les biens de consommation non durables et de 0,4% pour les biens de consommation durables. Au sein de l'UE, la baisse est comparable pour l'énergie (-5,3%) et les biens de consommation non durables (-2,6%). Les biens de consommation durables y sont toutefois en hausse (+1,4%). La production des biens intermédiaires (+1,1% en zone euro ; +1,7% dans l'UE) et d'investissement (+0,1% en zone euro ; +0,4% dans l'UE) a également augmenté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous