Le Standard tient officiellement son buteur: le club liégeois annonce l’arrivée du Brésilien João Klauss, prêté par Hoffenheim pour un an et demi

Le Standard tient officiellement son buteur: le club liégeois annonce l’arrivée du Brésilien João Klauss, prêté par Hoffenheim pour un an et demi

Sur base d’un rendement offensif beaucoup trop faible qui a plombé sa première moitié de saison, mais aussi de la mise à l’écart du duo Obbi Oulare – Felipe Avenatti, pointé du doigt pour ne pas avoir répondu à l’attente malgré des émoluments importants, le Standard avait rapidement défini sa priorité en matière de recrutement. Celle-ci passait par l’engagement d’un attaquant de pointe efficace, d’un buteur capable de terminer les actions et d’offrir à Jackson Muleka une concurrence digne de ce nom.

Un peu comme le FC Bruges l’avait fait avec Bas Dost, recruté à Francfort, le Standard a trouvé lui aussi la perle rare en Allemagne, à Hoffenheim plus précisément, en la personne de Joao Klauss de Mello (23 ans), un Brésilien pour le moins athlétique, qui culmine à 1,90 mètre. Son nom avait déjà été cité du côté de La Gantoise à l’été dernier, mais le dossier n’avait été à son terme en raison de réticences émises par une partie de la direction flandrienne quant aux limites techniques affichées par l’intéressé. Et il y a quelques jours, c’est Malines qui avait jeté son dévolu sur le joueur, mais une fuite dans la presse, très mal perçue du côté du KaVé, avait attiré l’attention d’autres clubs. Dont le Standard qui n’a pas traîné pour avancer sur le dossier et mener l’opération à bien.

Le profil de Joao Klauss rappelle un peu celui de Renaud Emond, en ce sens que l’attaquant brésilien est un bosseur, mais aussi un joueur collectif et adroit devant le but. Formé au Brésil, à Internacional, à la Juventude et à Gremio, il était arrivé en Europe, à Hoffenheim, en 2017. De là, après une première saison passée dans la deuxième équipe, il avait été prêté à Helsinki, où il avait inscrit 21 buts en 33 matches, puis à Lask Linz, en Autriche, où il avait trouvé l’ouverture à 15 reprises en 45 sorties officielles. Rentré à l’été dernier à Hoffenheim, il n’a disputé que 46 minutes de jeu en Bundesliga, mais a débuté quatre des six matches de poules d’Europa League, dont celui face à La Gantoise (4-1) en décembre dernier.

Barré à la PreZero Arena par un certain Ishak Belfodil, Joao Klauss, très solide dans les duels, avait assisté lundi au succès du Standard face à Waasland-Beveren, après avoir satisfait aux tests physiques d’usage. Les négociations se sont poursuivies dans le courant de la journée de mardi pour aboutir à un accord qui a été officialisé ce mercredi, sur base d’une location non pas de six mois, mais d’un an et demi.

Quelques jours auparavant, le club liégeois avait étudié la piste menant à Atdhe Nuhiu (31 ans), un attaquant kosovar actif pendant sept ans à Sheffield Wednesday, mais qui a signé il y a peu à Apoel, à Chypre, et qui, en plus d’être en manque de rythme, n’était donc plus libre d’engagement. Plus tôt encore, c’est à un prêt de Julien Ngoy (AS Eupen) que la direction liégeoise avait songé.

Amallah : 2 millions par an

Dans le sens des départs, Selim Amallah a reçu une proposition de contrat d’un club d’Abou Dhabi prêt à lui offrir 2 millions d’euros nets par an, sans que celui-ci n’ait encore trouvé de terrain d’entente avec le Standard. Les clubs du Golfe ne sont généralement pas les plus généreux lorsqu’il s’agit de s’acquitter d’une indemnité de transfert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous