Accord interprofessionnel 2021-2022 - La marge salariale limitée "certainement pas réalisable" dans tous les secteurs (patronat)

"Il est aujourd'hui plus que jamais indiqué d'éviter une détérioration brutale de la compétitivité et les pertes d'emplois qui en découlent en cette période particulièrement incertaine où nous sommes confrontés à la plus grave crise économique de l'après-guerre (-7% du PIB)", estiment la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Unizo, l'Union des classes moyennes (UCM) et le Boerenbond dans une réaction commune.

L'avenir économique dans de nombreux secteurs est à ce point incertain que même cette marge salariale limitée ne sera certainement pas réalisable dans tous les secteurs, mettent en garde ces organisations, pour qui la survie des entreprises et le maintien de l'emploi constituent la priorité dans les circonstances actuelles. Le cadre exceptionnel requiert des mesures exceptionnelles pour prévenir des dommages économiques structurels plus importants encore, avancent-elles.

Sur la base de ce rapport, les organisations patronales du Groupe des 10 se disent prêtes à s'asseoir, dans les prochains jours, à la table des négociations avec les syndicats pour "rechercher de manière constructive des solutions susceptibles de sauvegarder la compétitivité de nos entreprises et de sauver le plus grand nombre d'emplois possible".

"Cet objectif, si nous l'atteignons, ainsi que les nombreuses mesures adoptées par le gouvernement pour préserver le pouvoir d'achat des ménages nous permettront de sortir progressivement de la crise économique dans le courant de 2022", concluent la FEB, l'Unizo, l'UCM et le Boerenbond.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous