Dakar: Sunderland s’adjuge la 11e étape en motos, Benavides se rapproche du titre

@AFP
@AFP

La plus longue étape du Dakar disputée sur 511 kilomètres entre Al-Ula et Yanbu en Arabie saoudite, avec une centaine de kilomètres de dunes, a souri à Sam Sunderland (KTM) et à Kevin Benavides (Honda). Si le Britannique s’est imposé dans cette 11e étape, l’Argentin (Honda) s’est rapproché d’un premier succès dans ce Rallye-raid, à la veille de l’arrivée.

Sam Sunderland renoue ainsi avec la victoire sur le Dakar pour la première fois depuis 2019 et revient à la deuxième place au général à un peu plus de quatre minutes du leader. Il a devancé jeudi le Chilien Pablo Quinatanilla (Husqvarna) de 2 : 40.

Troisième du jour à 6 : 24., Kevin Benavides, 32 ans, réalise la bonne affaire en relégant l’Américain Ricky Brabec (Honda), désormais 3e à plus de sept minutes. Sam Sunderland est donc pointé lui à 4 : 12.

À 51 secondes de l’Argentin au départ jeudi, Brabec, vainqueur l’an dernier, a perdu beaucoup de temps en déviant de la trajectoire au km 247.

L’Américain termine 6e de l’étape du jour à 12 : 46 de Sunderland et compte désormais 7 : 13 de retard sur Benavides.

Benavides, Sunderland – victorieux du Dakar en 2017 – et Brabec peuvent encore se disputer la victoire finale à Jeddah, mais l’avantage est clairement dans les rangs de l’Argentin.

L’Espagnol Joan Barreda (Honda), 4e au général, a de son côté été contraint à l’abandon après avoir manqué un ravitaillement essence qui l’a laissé à sec. Il a en outre appelé le service médical pour être héliporté vers le bivouac.

Vendredi, la 12e et dernière étape ramènera toute la caravane à Jeddah, d’où elle était partie le 3 janvier, sur un tronçon de 452 kilomètres dont 225 kilométrés, au départ de Yanbu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous