S&P retire le groupe pétrolier chinois CNOOC de ses indices boursiers

Les titres de China National Offshore Oil Corp's (CNOOC) cotés à Wall Street sous la forme d'"ADR", - American Depositary Shares, des titres attribués aux entreprises étrangères -, seront ôtés des indices le 21 février, indique un communiqué de S&P Dow Jones Indices.

Le Trésor avait placé le 8 janvier le géant pétrolier chinois sur la liste noire des entreprises "menaçant la sécurité nationale" car soupçonnées de liens avec le complexe militaire chinois.

Le département du Commerce jeudi a aussi mis CNOOC à l'index, considérant que l'entreprise aide la Chine "à intimider ses voisins en mer de Chine méridionale".

Le titre CNOOC a ignoré jeudi ces mesures, grimpant à la Bourse de New York de plus de 5%, à 102,73 dollars à 16H00 GMT (17H00 à Bruxelles).

Un autre groupe public chinois, Skyrizon, spécialisé dans le secteur aérien, est aussi dans le collimateur du département du Commerce qui va en restreindre les échanges.

Skyrizon est accusé par l'administration américaine d'"acquérir et d'adapter des technologies militaires étrangères" ce qui "pose une menace significative à la sécurité nationale américaine".

Ces mises à l'index ajoutent un nouvel épisode aux tensions entre Pékin et Washington sur le front de la guerre commerciale et de la croisade de Donald Trump contre la tech chinoise accusée d'être mêlée au développement du complexe militaire chinois.

Trois sociétés de télécoms chinoises ont la semaine dernière été bannies de la bourse new-yorkaise, China Mobile, China Telecom et China Unicom (Hong Kong).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous