E5 Mode - Trois candidats repreneurs d'E5 Mode encore en lice (3)

Ces trois candidats sont le groupe textile De Sutter, Colruyt Group et le danois BTX.

C'est De Sutter qui serait prêt à reprendre le plus de travailleurs. Cette entreprise familiale ambitionne une reprise quasi complète d'E5 Mode et conserverait pour ce faire 90% du personnel, aux mêmes conditions.

Colruyt Group, qui a la chaîne de magasins ZEB dans son portefeuille, est pour sa part intéressé par 16 magasins et 20 travailleurs. Mais les travailleurs licenciés pourraient retrouver de l'embauche dans d'autres filiales du groupe de distribution, qui compte pas mal d'emplois vacants.

Enfin, l'entreprise danoise BTX veut conserver 27 magasins et 100 collaborateurs.

Dans les rangs syndicaux, la préférence va clairement à la proposition de la famille De Sutter, qui sauvegarderait plus d'emplois. On se dit également soulagé que l'entrepreneur néerlandais Lex Hes ne soit plus dans la course. L'homme est controversé et les syndicats craignaient un scénario "à la Mega World" (qui avait repris Blokker avant d'être déclaré en faillite à son tour fin 2020).

"Nous sommes relativement positifs", a réagi Sven De Scheemaeker, du syndicat chrétien ACV Puls. "Nous partons du principe que De Sutter l'emportera."

Le tribunal analysera chaque offre avant de se prononcer mais il ne serait pas impensable que plusieurs repreneurs soient finalement retenus qui reprendraient différents morceaux de l'enseigne de magasins.

E5 Mode, dont le siège social se trouve à Saint-Nicolas, a connu des problèmes financiers importants lors du premier confinement. Les magasins ont dû fermer dès le 14 mars et n'ont pas rouvert avant la mi-mai. La chaîne a perdu 20 millions d'euros de chiffre d'affaires, un quart de ses prévisions de ventes annuelles et a bénéficié d'une procédure en réorganisation judiciaire par le tribunal de l'entreprise de Termonde.

Durant cette période de protection initiale, E5 Mode a procédé à un rééchelonnement de la dette. Fin juin, le tribunal a donné son feu vert pour un redémarrage. En novembre, l'entreprise a déposé une demande de réorganisation judiciaire avec transfert sous autorité judiciaire pour assurer la préservation de tout ou une partie de l'entreprise ou de ses activités. Le tribunal de l'entreprise de Termonde a décidé le 24 novembre de protéger les sociétés E5 Mode et ECG (European Clothing Group) contre leurs créanciers jusqu'à la fin janvier.

Le tribunal pour l'entreprise de Termonde doit se pencher à nouveau sur ce dossier le 26 janvier prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous