Accueil Monde Union européenne

Brexit: l’UE ne digère pas le cavalier seul diplomatique voulu par Boris Johnson

Londres a refusé de négocier un accord en politique étrangère. Mais « notre offre tient toujours », dit l’UE.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Incompréhensible, choquant, regrettable. Le refus obstiné de Londres de s’engager dans une alliance structurée post-Brexit avec l’UE sur le front de la politique étrangère, de la défense et de la coopération au développement reste en travers de la gorge des Européens. Plusieurs eurodéputés l’ont dit jeudi, ainsi que la Commission, venue défendre devant le Parlement européen l’accord de commerce noué avec le Royaume-Uni à la veille de Noël.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Fuld Daniel, vendredi 15 janvier 2021, 17:05

    Il faut en tenir compte pour ce qui concerne les négociations post-Brexit en matière d'opérations financières. Fini de passer par la City !

  • Posté par voxov ili, vendredi 15 janvier 2021, 15:55

    "Johnson s’était pourtant engagé à nouer une coopération « ambitieuse, étroite et durable » sur ce front. C’est écrit noir sur blanc": Aah, parce que vous pensiez que BJ a signé le soft brexit pour être sympa ? Que l'on renvoie ces eurodéputés qui croient au Père Noël et qu'on les remplace par des gens pragmatiques qui vont vraiment se battre pour défendre l'UE. Alors sans doute les instances européennes recueilleront le respect de ceux qui leur ont délégué cette charge.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 15 janvier 2021, 15:10

    L’UE est devenu le rassemblement de tout ce que la planète compte de naïfs qui ne comprennent rien au monde qui les entoure.

  • Posté par Chamla Jean, vendredi 15 janvier 2021, 14:37

    "Acoquiné" ? Londres s'est acoquiné avec le Canada pour des sanctions contre le régime biélorusse ? Vraiment ?

  • Posté par Pacolet Fabrice, vendredi 15 janvier 2021, 9:28

    Honnêtement, je ne vois pas en quoi c'est une surprise. En fait, cela va peut-être même pousser l'Europe à se restructurer pour plus d'efficacité dans la prise de décisions. Et donc, merci à Boris Johnson!

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs