Accueil Belgique

Attentats de Bruxelles: la cellule djihadiste voulait initialement frapper la France

Le parquet fédéral confirme que la France était bien à nouveau visée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Selon des éléments d’enquête, la cellule djihadiste de Bruxelles voulait à nouveau frapper la France, a confirmé le parquet fédéral. Vu la progression de l’enquête, elle s’est décidée dans l’urgence à lancer des attaques dans la capitale belge, a rapporté dimanche le parquet fédéral belge, confirmant des informations de presse.

Frapper Bruxelles dans l’urgence

«Le parquet fédéral confirme qu’il ressort de plusieurs éléments de l’enquête que l’objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que c’est pris de court par l’enquête qui avançait à grands pas qu’ils ont finalement décidé dans l’urgence de frapper Bruxelles», explique le parquet dans un bref communiqué, deux jours après l’arrestation d’un des suspects clés, Mohamed Abrini.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Alexandre Mondt, dimanche 10 avril 2016, 12:16

    Donc, maintenant on devrait attaquer la France devant la justice, non? En fait, c'est parce que la France nous a mis sous une telle pression en novembre et qu'on a tellement bien fait notre travail que ces gens se sont retournés contre nous, faute de temps. Ou est-ce que j'ai manqué quelque chose? (désolé d'être aussi no-nonsense)

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs