Accueil Société

Coronavirus: Sciensano a mesuré l’impact des vacances de Noël

« Le seuil des 75 hospitalisations par jour ne pourra être atteint que début mars », selon Yves Van Laethem.

Temps de lecture: 2 min

Les vacances de Noël-Nouvel An commencent à s’éloigner et donc on a petit à petit une meilleure idée sur l’évolution réelle de la contamination dans le pays en dehors du contexte particulier de ces vacances », a annoncé Yves Van Laethem lors du point presse de ce vendredi matin.

« Les chiffres de nouvelles contaminations qui ont augmenté récemment semblent se stabiliser et n’augmentent pas de manière aussi importante que dans certains des pays qui nous sont proches. »

Pour le porte-parole interfédéral, « une partie conséquente de l’augmentation des chiffres était liée aux effets de retour des vacances. Le nombre de tests, qui a nettement augmenté, semble lui aussi se stabiliser, et le pourcentage de tests positifs continue de diminuer légèrement. Les hospitalisations diminuent aussi mais de manière plus modérée et lente que dans les semaines précédentes, c’est un point important qu’il faudra suivre. »

« La situation n’est pas meilleure dans la plupart des pays qui nous entourent. En Belgique, l’impact des vacances de Noël, en dehors de l’impact de retour des vacances, semble avoir été peu important. »

« Le seuil des 75 hospitalisations par jour ne pourra être atteint que début mars », a-t-il conclu.

La moyenne quotidienne des nouveaux cas encore en augmentation

Entre le 5 et le 11 janvier, 2.085,7 cas de Covid-19 ont été dépistés en moyenne par jour, un chiffre en hausse de 24 % par rapport à la moyenne de la semaine précédente, d’après les chiffres provisoires de l’Institut de Santé publique Sciensano, publié jeudi.

Entre le 8 et le 14 janvier, les hôpitaux ont admis en moyenne 121,7 nouveaux patients chaque jour (-7 %). Le nombre de personnes hospitalisées des suites du coronavirus s’élève à 1.908 (-1 %), dont 346 (-4 %) en soins intensifs.

Le taux de reproduction du virus est désormais passé à 0,94, contre 0,95 jeudi.

Le coronavirus a coûté la vie de 52,9 personnes en moyenne par jour entre le 5 et le 11 janvier, en recul de 17,8 %.

Entre le 5 et le 11 janvier, environ 44.300 tests ont été réalisés en Belgique (+61 %).

Depuis le début de l’épidémie en Belgique, 672.886 cas de contamination ont été dépistés et 20.294 personnes sont décédées des suites du virus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Giot Francis, vendredi 15 janvier 2021, 15:47

    Il serait intéressant de voir tous les chiffres (nombre de test, cas, hospitalisés, soins intensifs, décès) principalement des pays voisins mais aussi des autres, ramenés à une proportion de 10.000 habitants. Ainsi on pourrait un peu comparé avec les autres pays surtout si on mettait en face les mesures qui y sont ou y ont été prises...

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 15 janvier 2021, 19:16

    Voici un lien vers ce type d'info https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer Vous y verez l'évolution dramatique de la situation en Irlande. Ce pays a instauré un confinement de 6 semaine en octobre pour "sauver Noël" (https://www.levif.be/actualite/international/covid-en-irlande-une-treve-de-noel-du-18-decembre-au-6-janvier/article-news-1363559.html). Cette stratégie plus souple que beaucoup avaient voulu appliquer aussi en Belgique leur explose à la figure. En comparaison, je suis bien content que notre Ministre de la santé ait gardé le cap.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, vendredi 15 janvier 2021, 14:30

    On parle toujours de ce seuil des 75 hospitalisations par jours, d'où sort ce chiffre ? Pourquoi pas 50 ou 100 ? Si jamais ces "75" sont atteint, va t-on trouver un autre critère pour continuer à justifier des fermetures ou du confinement ??

  • Posté par WEERENS Alain, vendredi 15 janvier 2021, 13:32

    "les retours de vacance qui ont posé problème": il n'a pas dit cela. Je comprend surtout que, suite à l'obligation de 2 tests par personnes pour retour de l'étranger, le nombre de tests a fortement augmenté et donc le nombre de contaminations détectées ... ce n'est donc pas les vacanciers qui ont posé problème, mais plutôt la nouvelle procédure qui manque de souplesse ...

  • Posté par Debrabander Jean, vendredi 15 janvier 2021, 15:27

    Vous comprenez ce que vous voulez, mais vous lisez mal. Voici ce qu'il dit : "« Les chiffres de nouvelles contaminations qui ont augmenté récemment semblent se stabiliser (...). » Pour le porte-parole interfédéral, « une partie conséquente de l’augmentation des chiffres était liée aux effets de retour des vacances". Il faut évidemment comprendre : les chiffres des nouvelles contaminations.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko