Les livraisons pour l’Union européenne du vaccin Pfizer retardées pour «3 à 4 semaines»

Les livraisons pour l’Union européenne du vaccin Pfizer retardées pour «3 à 4 semaines»
Photo News

Les livraisons aux pays de l’Union européenne des quantités prévues de vaccins Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 vont connaître des retards dans les trois à quatre prochaines semaines en raison de travaux dans l’usine où ils sont fabriqués, a indiqué vendredi le ministère allemand de la Santé.

« La Commission européenne et, par son intermédiaire, les États membres de l’UE ont été informés que Pfizer ne serait pas en mesure de respecter pleinement les quantités de livraison promises pour les trois à quatre prochaines semaines en raison de rénovations à l’usine de Puurs », en Belgique, explique un communiqué du ministère.

Les ministres de la Santé de six pays de l’Union européenne ont exprimé vendredi leur « sérieuse préoccupation » quant aux retards de livraison du vaccin Pfizer/BioNTech, dans une lettre commune.

Les ministres du Danemark, de l’Estonie, de la Finlande, de la Lituanie, de la Lettonie et de la Suède ont dénoncé dans cette lettre une situation « inacceptable » portant préjudice à la « crédibilité du processus de vaccination ».

Toutes les doses du 1er trimestre seront livrées au 1er trimestre

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dit vendredi avoir reçu la garantie du CEO de Pfizer que toutes les doses de vaccins promises pour le premier trimestre de cette année seraient livrées à temps, malgré le retard annoncé dans la production.

Pfizer avait confirmé plus tôt dans la journée que ses livraisons de vaccins allaient ralentir fin janvier-début février. Elles devraient connaître des retards dans les trois à quatre prochaines semaines en raison de travaux dans l’usine où les vaccins sont fabriqués.

« À cette annonce, j’ai immédiatement contacté le CEO de Pfizer », a indiqué Mme von der Leyen lors d’une conférence de presse à Lisbonne marquant le début de la présidence portugaise du Conseil de l’UE.

Le dirigeant d’entreprise lui a confirmé le retard de production, mais « il nous a ré-assurés que toutes les doses garanties pour le 1er trimestre seraient livrées au 1er trimestre, et qu’il œuvrait à réduire les retards », a-t-elle ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous