Accueil Belgique Politique

Oliver Paasch, ministre-président germanophone: «Une fermeture des frontières serait totalement inacceptable et injustifiée»

Préoccupé par le sort des nombreux transfrontaliers dans sa région, le ministre-président germanophone est particulièrement opposé à une fermeture des frontières. Comme il l’était d’ailleurs l’an dernier quand la mesure a été prise.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Ministre-président de la Communauté germanophone, Oliver Paasch se préoccupe du sort des transfrontaliers, nombreux dans sa région. Voilà pourquoi il nous déclare sans ambages : « J’espère qu’on n’aura pas cette discussion, car une fermeture des frontières serait pour moi totalement inacceptable et injustifiée. Des milliers de personnes traversent chaque jour la frontière pour travailler, faire une course particulière, voir leurs enfants… Fermer les frontières reviendrait à couper des villages en deux, des familles en deux. Et il faudrait établir une liste d’exceptions pour des raisons essentielles qui ne couvrirait jamais toutes les raisons pour lesquelles on doit traverser la frontière ici : quand on perd sa carte de banque et que le compte est au Luxembourg ; quand on perçoit sa pension en Allemagne ; quand la boulangerie est de l’autre côté du village coupé en deux… Il faudrait définir des milliers de cas, ce qui est impossible. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, vendredi 15 janvier 2021, 23:59

    Le variante anglaise du virus est déjà en Belgique, pourquoi fermer les frontières? C'est de toute façon trop tard... Ne brisons pas l'EU aussi, qui est basée sur la liberté de déplacement des marchandises et des gens!

  • Posté par Mignon Jean, vendredi 15 janvier 2021, 18:48

    Fermer les frontières ! plus de passage et arreter vos mesurettes qui ne servent à rien. ras le bol de ces politiques qui hésitent !

  • Posté par Lemaire Laurent, vendredi 15 janvier 2021, 20:41

    et aussi fermeture des frontières entre communes, comme cela se passe en Espagne dans certaines communautés, voilà

  • Posté par Debrabander Jean, vendredi 15 janvier 2021, 18:26

    Ostbelgien ! 70 000 habitants, un ministre-président, trois ministres et 50 millions des subsides du plan de relance européen !!! Je veux bien respecter les minorités, mais faut pas pousser quand même. Et svp arrêtons de parler de fédéralisme à 4 régions pour une région qui représente 1/150 e la population belge.

  • Posté par Debrabander Jean, samedi 16 janvier 2021, 6:53

    Alors, allons-y gaiment ! On pourrait aussi accorder un statut spécial au Brabant wallon, à la Wallonie picarde, à la Gaume, à Liège ...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs