Thierry Neuville: «Si j’avais voulu me séparer de Gilsoul, j’aurais été idiot de le faire si tard» (vidéo)

Thierry Neuville: «Si j’avais voulu me séparer de Gilsoul, j’aurais été idiot de le faire si tard» (vidéo)
Photo News

Sans entrer dans les détails de leur discussion qui a mené à leur séparation, Thierry Neuville est revenu sur ce qui l’a amené à se séparer de Nicolas Gilsoul à une semaine du rallye Monte-Carlo, dont les reconnaissances débutent lundi.

« Si Nicolas s’est dit surpris par cette annonce, je peux vous dire que j’ai moi-même été surpris du fait que nous n’avons pas trouvé d’accord pour continuer à rouler ensemble », a dit en substance le pilote Hyundai en marge d’un point presse dont nous donnerons les détails dans nos prochaines éditions. « Ce qui est en tout cas certain, c’est que s’il avait été dans mes intentions de ne plus poursuivre notre collaboration, j’aurais été idiot de l’annoncer si tard, à 3 jours des reconnaissances du Monte-Carlo dont on connaît la difficulté ! »

« Difficile de prétendre à la victoire au Monte-Carlo »

Dans les faits, le quintuple vice-champion du monde des rallyes dit alors avoir activé ce plan d’urgence en se tournant vers Martijn Wydhaeghe « qui connaît bien la maison Hyundai ainsi que le championnat du monde », plutôt que les copilotes « de secours » qui gravitent dans son entourage depuis un moment (Renaud Herman, Julien Vial, etc.).  « Je ne m’attendais pas à ça, et il est clair que je ne pourrai pas prétendre à la victoire au Monte-Carlo dans ces conditions, mais c’est comme ça. Je sais que je n’exprime pas facilement mes sentiments, je sais aussi que notre relation entre Nicolas et moi était basée sur le travail, mais je retiens quand même tous les fous rires que nous avons eus ensemble pendant ces dix années de collaboration. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous