Accueil

C’est Nicolas Gilsoul qui a claqué la porte

Le copilote s’est tu dans toutes les langues ce vendredi. Il a expédié un communiqué de presse dans lequel il n’évoque pas les raisons de cette séparation qui survient trois jours avant le début des reconnaissances du Monte-Carlo. Très politiquement correct, il souhaite le meilleur à Thierry et Martijn, son remplaçant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Nicolas Gilsoul n’a pas répondu aux multiples messages que nous avons laissés après l’annonce-choc de Thierry Neuville, désormais son ex-pilote. Qu’il nous pardonne si notre analyse manque quelque peu de précision mais par divers recoupements, nous sommes arrivés à la conclusion suivante: derrière les sourires de façade, les tapes amicales dans le dos et les paroles vantant les mérites de l’un et de l’autre, il y a longtemps que le tandem Neuville-Gilsoul ne fonctionnait plus. En cause un problème récurrent: le salaire du copilote traditionnellement versé par le pilote.

Les tensions remontent à 2013. Jusque-là, Thierry et Nicolas roulaient pour des clopinettes. Après une première saison complète en WRC dans le giron Citroën en 2012, ils avaient ‘atterri’ chez M Sport où Malcolm Wilson, le patron, n’est pas un mécène. Pendant quelques saisons, Neuville a d’ailleurs été contraint de rembourser ce programme sur la Fiesta.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs