Accueil Culture Scènes

«Défendre la culture», «la créativité, nécessaire à la santé mentale»... : le monde culturel exprime sa détresse en spectacle (photos)

Des artistes, des travailleurs de la culture, des associations socioculturelles et des collectifs et fédérations des arts et de la création ont dénoncé «l’inégalité de traitement flagrante» que leur secteur subit dans la gestion de la crise du coronavirus.

Temps de lecture: 2 min

En chanson, en sketch ou en slam, plusieurs artistes ont exprimé leur détresse, samedi dès 17h30, devant les grilles fermées du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, symbole d’un secteur en crise depuis des mois. Les artistes ont dénoncé, en spectacle, l’inégalité de traitement que subi, selon eux, le secteur culturel depuis la crise du coronavirus.

«L’inégalité de traitement flagrante»

« Le silence et l’indifférence affichés par le monde politique, le report sine die de toute perspective, ne peuvent plus durer », ont-ils dit.

Des artistes, des travailleurs de la culture, des associations socioculturelles et des collectifs et fédérations des arts et de la création ont dénoncé «l’inégalité de traitement flagrante» que leur secteur subit dans la gestion de la crise du coronavirus.

Répartis en spectateurs et en « performers », ils ont présenté un spectacle aux allures de cabaret, attirant les passants du centre-ville, pour rappeler que « la culture est un droit fondamental qui, comme l’accès aux soins, à l’éducation ou à la justice, ne peut être sacrifié sur l’autel des chiffres ».

« Défendre la culture, c’est affirmer une vision du monde. C’est considérer que nous ne sommes pas que des êtres biologiques, et que les liens sociaux et la créativité sont nécessaires à la santé mentale », a affirmé le collectif d’artistes et de travailleurs du secteur culturel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par FALK Robert, dimanche 17 janvier 2021, 12:53

    J'ai beaucoup de sympathie pour les artistes qui ont manifesté ce samedi à la monnaie. Je crains malheureusement que ceci ne reste un appel vain vis à vis d'un pouvoir qui n'en a rien à cirer. Depuis des années le politique (pas uniquement belge mais européen et mondial) a laisse filer des MILLIONS d'Euros d'impôts et de TVA sur les ventes de CD au profit de l'escroc de Spotify, appauvrissant d'une manière scandaleuse tous les créateurs de contenus. Dans le monde du business il est interdit de vendre à perte, c'est pourtant ce qui se passe dans la musique, tous les jours. La crise de la Covid donne un coup fatal à la musique live puisque tous les petits lieux ne reprogrammeront pas avant l'automne 2021 au mieux, et que les grands lieux subsidiés n'ont absolument aucune envie de programmer des artistes locaux (à part quelques exceptions qui se reconnaîtront j'espère). Un enterrement à la Mozart en somme.

  • Posté par Cornet Philippe, samedi 16 janvier 2021, 20:33

    Rêver de diversité et rentrer dedans. Qu'il s'agisse d'un spectacle ou d'une façon d'être. Qu'il s'agisse d'une création ou d'une vision à portée lointaine... Sans ça on pourra dire que c'est le monde qui a disparu, pas seulement nous. Tout de suite un moratoire pour les acteurs de la culture et leurs institutions.

Plus de commentaires

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une