États-Unis: Joe Biden signera une série de décrets dès le premier jour de sa présidence

Le président élu, le démocrate Joe Biden.
Le président élu, le démocrate Joe Biden. - Photo News

Joe Biden signera une série de décrets dès le premier jour de sa présidence, mercredi, notamment pour ré-engager les Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat, a annoncé samedi son futur chef de cabinet, Ron Klain.

Éviter le Sénat

Le passage de ces premières mesures par décret évitera au nouveau chef de l’État d’en passer par le Congrès et en particulier le Sénat, qui pourrait devoir se consacrer à la procédure de destitution de Donald Trump.

Autre mesure figurant parmi la douzaine de décrets annoncés, la levée de l’interdiction d’entrée sur le territoire américain visant les ressortissants de plusieurs pays, principalement à majorité musulmane.

Cette interdiction avait été promulguée quelques jours seulement après la prise de fonctions de Donald Trump, en janvier 2017.

Port du masque obligatoire

Le chef de cabinet n’a pas détaillé tous les décrets, indiquant qu’ils concernaient les quatre priorités de Joe Biden, à savoir la lutte contre le coronavirus, celle contre le changement climatique, la relance de l’économie et le combat pour la justice sociale et raciale.

Concernant la pandémie, le 46ème président des États-Unis prendra un décret rendant obligatoire le port du masque dans les locaux et espaces dépendant de l’État fédéral, ainsi que lors des déplacements entre États, ce que Donald Trump s’était toujours refusé à faire.

Sur le plan économique, Joe Biden prévoit aussi de prolonger le moratoire sur les expulsions et les saisies immobilières, lié à la pandémie.

Le nouveau président enchaînera sur une série d’autres décrets, tous signés d’ici au 1er février, soit durant les dix premiers jours de sa présidence, a annoncé Ron Klain dans un communiqué.

« Ces mesures soulageront les millions d’Américains qui subissent ces crises », a expliqué le futur chef de cabinet. « Le président élu Biden va agir, pas seulement pour réparer les dégâts les plus sérieux du gouvernement Trump, mais aussi pour permettre au pays d’avancer. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Donald Trump s’est montré déterminé à s’assurer que son mouvement populiste gardera bien le contrôle d’un Parti républicain qui peine à masquer ses divisions.

    Etats-Unis: le grand retour de Donald Trump

  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous