Euromillions Basket League: Mons s’impose face à Liège et conserve son brevet d’invincibilité

Brieuc Lemaire et les Liégeois n’ont pas su contrer les Montois.
Brieuc Lemaire et les Liégeois n’ont pas su contrer les Montois. - Photo News

Vedran Bosnic devait se passer de son capitaine Justin Cage, victime d’une petite déchirure à l’arrière de la cuisse, contractée vendredi dernier au Sart Tilman. Ajoutez la blessure à la main pour Anthony Lambot qui en saura plus ce lundi sur la suite ainsi que les forfaits pour toute cette saison de Lorenzo Giancaterino (gros problème à l’épaule) et du jeune Romain Bronchart (ligaments croisés) et vous savez pourquoi il n’y avait que neuf joueurs montois inscrits sur la feuille de match.

L’entrée en matière n’était guère rassurante pour les Renards. D’autant que les Principautaires étaient en réussite au périmètre (6x3pts dont la moitié pour le meneur croate Basic) et parvenaient à trouver, beaucoup trop facilement, les solutions en zone avant. Avec 27 points encaissés durant les dix premières minutes, on se posait des questions au sein de l’équipe montoise, menée d’une courte encablure à la fin du premier quart. Par la suite, les deux équipes se sont mises à resserrer sérieusement leurs défenses : 34-34 (16e). Liège Basket privilégiait la piste Bojovic (10 pts au second quart) pour faire monter les enchères alors que le jeu était un tantinet plus fluide du côté des locaux. Cela étant, Liège Basket tenait la route grâce à ses fers de lance Bojovic (12 pts) et Basic (11). Quant à cette vieille connaissance de Gorgemans (1/5), on ne l’avait pas beaucoup vue durant la première période. Dans le camp montois, le meneur Durham (1/6) était beaucoup moins en réussite que lors de ses dernières sorties.

Après 46-41 (20e), Liège Basket revenait dans le parcours grâce à des triples de Iarochevitch et Basic : 55-54 (26e). Incapable d’augmenter le tempo, Mons-Hainaut profitait de mauvaises options des Principautaires pour avancer à 67-58 à la demi-heure après deux triples de Zac Mortant.

In fine, Mons-Hainaut parvenait à conserver son brevet d’invincibilité mais cela a été laborieux. On a beaucoup vu Zac Mortant dans cette rencontre, le back up de Durham ne se privant pas de planter des paniers importants à des moments clés de ce derby wallon. Pour le reste, l’équipe liégeoise est loin d’être l’oiseau pour le chat. L’équipe montoise a dû rester vigilante jusqu’au bout pour ne pas se faire surprendre par la bande à Lionel Bosco.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous