Accueil Culture Scènes

Les centres culturels trépignent: «On doit rouvrir et on est prêt pour»

Comme d’autres en Belgique, les centres culturels de Saint-Gilles et de Ganshoren portent leur attention sur les publics isolés et la situation des artistes. Les subventions publiques allouées aux centres sauvent les meubles mais pas la culture.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Centre Jacques Franck de Saint-Gilles. La fanfare Bernard Orchestar sort d’une semaine de résidence. « Des mois que l’on n’avait pas joué comme cela. On a pu bosser huit morceaux. » Pour Stan Bourguignon, le claviériste du groupe, les infrastructures proposées par le centre sont indispensables. Une chance pour lui. Les résidences sont l’une des dernières prestations que les centres culturels peuvent encore proposer avec les activités pour les moins de 12 ans.

Fermés au public en même temps que les autres lieux culturels, les centres ont tant bien que mal poursuivi leur mission : promouvoir la culture auprès de tous.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs