Accueil Belgique

Piétons-cyclistes: la difficile cohabitation

Les pistes et chemins forestiers sont de plus en plus souvent le décor de tensions entre les différents usagers. Tant à Bruxelles qu’en Wallonie, les autorités font de la gestion de ces conflits une priorité. Particulièrement visée, la forêt de Soignes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Sachant que le nombre de piétons et de cyclistes est en augmentation (plus encore depuis le Covid) sur un espace souvent partagé et limité, que fait-on ? La question mobilise autorités politiques, associations, administrations, agents de terrain depuis plusieurs mois. Elle se pose pour les déplacements quotidiens, sur les pistes cyclables (rue de la Loi ou le long du Canal à Bruxelles, sur certains Ravel) ou dans les piétonniers et zones de rencontre (lire ci-dessous). Elle n’épargne pas les balades du week-end, de la forêt de Soignes au Ninglinspo en passant par les Fagnes. Elle se complique avec la multiplication des deux-roues électriques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, lundi 25 janvier 2021, 12:53

    On a seriné aux cyclistes qu'ils étaient les rois du monde, des "usagers faibles", que tout était permis du moment qu'on était sur un deux-roues. L'ennemi, c'est le sale pollueur d'automobiliste ou le promeneur qui sert de chicane mobile. La prolifération de ces modes de transport alternatifs à une ou deux roues n'a rien arrangé.

  • Posté par LEMAIRE Isabelle, dimanche 24 janvier 2021, 15:10

    Promenade quotidienne en qualité de piéton depuis 40 ans dans les forêts et campagnes. Je ne peux pas le nier : il y a plus de monde et surtout plus de cyclistes. Pour une très  grande majorité,  ça se passe bien. Je m'efface systématiquement sur le côté pour les cyclistes pour montrer clairement ma volonté d'harmonie.  En étant très optimiste, seulement 2 sur 5 font un petit merci. Ca serait sympa plus de "merci" et de "bonjour". Dans 6 mois, on pourrait être étonné de l'amélioration des relations entre les différents usagers, si tout le monde fait un petit effort de courtoisie. De mon expérience,  le plus désagréable est le vélo qui arrive trop vite dans le dos sans prévenir. Ca surprend. C'est dangereux. Et un piéton peut toujours faire un écart pour une flaque. Promis, le piéton n'a toujours pas des yeux dans le dos :-) Ca serait sympa de faire un coup de sonnette ou un "Vélo !" à 5-10 m de votre approche + ralentir quand vous nous dépassez.  Heureusement,  souvent, ça se passe nickel. Quelques cyclistes se prennent parfois un peu trop pour Eddy :-) Ha oui, encore un truc : les vélos électriques qui passent à fond à côté d'un piéton, c'est hyper-dangereux ! Et c'est interdit dans certaines forêts. Merci de m'avoir lue et au prochain sourire sans masque dans la nature !

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, dimanche 24 janvier 2021, 13:28

    Si, en cette matière comme en beaucoup d'autres, chacun mettait en pratique cette vertu qui s'appelle "bienveillance", tous les problèmes seraient résolus...

  • Posté par jeanjot marc, dimanche 24 janvier 2021, 11:59

    Piéton, je dois partager (c.a.d. m'écarter) chaque jour le trottoir avec de nombreux cyclistes . L'insulte est souvent en boni si j ai l'audace de faire une remarque.

  • Posté par Bauwens Luc, lundi 18 janvier 2021, 14:25

    Le commentaire précédent est ridicule (il vient sans doute d'un automobiliste qui ne fait pas de vélo ni de marche à pieds): tous dans le même sac... Je pourrais dire la même chose en tant que cycliste par rapport aux automobilistes, mais je ne le ferai pas; selon mon expérience, 2% des conducteurs sont dangereux pour les cyclistes (et les piétons). Je vous signale que je suis cycliste et que si je me fichais du code de la route, je serais mort et enterré depuis longtemps. J'ai lu ci-dessus des conseils pour une cohabitation plus harmonieuse, qui sont des conseils uniquement pour les cyclistes (venant d'une association de cyclistes, c'est compréhensible). Ce serait utile aussi de donner des conseils aux piétons: ils ne sont pas dispensés de faire attention à ce qui se passe autour d'eux, et ils ne devraient pas occuper toute la largeur d'un chemin ou l'obstruer pour faire causette en groupe... Un peu de bon sens serait utile.

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs