Accueil

Réseaux sociaux, les partis s’investissent «de plus en plus»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Ils se manifestent sur les réseaux sociaux parce qu’ils veulent et aiment « échanger, dialoguer, se confronter à des opinions différentes, parfois provoquer pour faire réagir » – dixit nos trois interlocuteurs en politique, Theo Francken, Georges-Louis Bouchez et Patrick Prévot –, mais c’est aussi, tout simplement, une affaire de propagande, au sens noble du terme, s’il en est. C’est la loi de la com, les partis s’adaptent – ou tentent. Au MR, c’est entre 40 % et 50 % du budget général de la communication qui est investi désormais dans les opérations multiples sur les réseaux sociaux. La crise du Covid a accéléré la mutation – les vœux des bleus, aussi plusieurs conférences-débats ont eu lieu via Facebook –, le virtuel prend le pouvoir, ce n’est qu’un début, nous dit-on. Même chose au PS, où les équipes sont profilées, du moins pour une part d’entre elles, pour le combat sur la Toile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs