Accueil Monde Europe

A peine de retour à Moscou, Alexeï Navalny se retrouve en prison

Après cinq mois de traitement en Allemagne, l’opposant russe anti-Kremlin est revenu dimanche la Russie. A l’aéroport, l’attendaient partisans mais aussi… policiers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lemoine Raphael, lundi 18 janvier 2021, 17:29

    Ce poison, que seuls les Russes fabrique(raie)nt, serait si efficace que, si les services secrets russes avaient voulu se débarrasser d'un opposant ou d'anciens agents,...ils auraient pris le risque que cela se détecte, et en dose insuffisante ? Cela ressemble à une mise en scène, on peut critiquer Poutine à certains égards (oligarques,...), tout autant que les Allemands et autres qui n'ont pas donné suite aux demandes des Russes (que des experts puissent étudier ce qui a empoisonné Navalny - cf cholinestérase, document qui ne permet pas d'identifier la natures du ou des produits ayant empoisonné), ce qui interpelle, et le bashing (contre la Russie) recommence, juste à l'investiture de l'autre côté atlantique...il y a de curieux hasards de calendrier.

  • Posté par cobbaert jean, lundi 18 janvier 2021, 14:46

    Si en Russie, critiquer le président est punissable; c'est pareil en Belgique où critiquer le Roi est punissable également... Et il y a bien d'autres pays où c'est pire comme l'Arabie Saoudite où là tu es torturé quand tu critique le régime, mais pour ce pays -là on ne dit rien....C'est plus facile de prendre des sanctions contre les russes que contre les saoudiens à qui on vend des armes !

  • Posté par G Jean Luc, lundi 18 janvier 2021, 11:08

    Il savait que s'il y retournait, il allait se retrouver en cage, ce n'est pas malin.

  • Posté par Joute Dodo, lundi 18 janvier 2021, 2:27

    Je ne peut pas mieux dire que Wilmès. Navalny doit être libéré. Que poutine est faible dans son pays qu'il soit obligé de faire empoisonner puis emprisonner un opposant politique.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, dimanche 17 janvier 2021, 22:51

    C'est bien. Continuez à accorder du crédit à ce clown. "L'animal politique" comme vous dites ne représente pas grand chose en Russie. Il n'y a que des naïfs qui croiront qu'il y avait une grande foule à Moscow pour l'attendre. Quand cesserez-vous de vous mêler des affaires des autres? Si on commet une infraction, on doit en payer le prix.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs