Accueil Belgique Politique

Les négociations de l’Accord interprofessionnel débutent dans un climat morose

La marge salariale de 0,4 % crispe les syndicats et rassure les patrons. Et dans le contexte actuel, l’augmentation des bas salaires pourrait à nouveau constituer un blocage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

C’est reparti pour un tour. Moins de deux ans après le dernier Accord interprofessionnel (AIP), les représentants des employeurs et des travailleurs se retrouvent ce lundi au sein du Groupe des Dix (G10) pour un nouveau round de négociations concernant notamment la hausse des salaires pour les deux prochaines années. Et ce ne sera pas chose simple.

La question de la norme salariale est au centre des débats depuis deux ans, voire plus. Réformée en 2017, la loi sur la compétitivité et la formation des salaires hérisse le camp syndical. Elle est vue comme un corset enserrant la marge salariale. Les syndicats mais aussi les partis de gauche et centre-gauche réclament son abrogation. Et cette année, en raison des mesures diverses adoptées par les Etats pour traverser la crise (chômage temporaire, subsides), le front commun réclamait sa mise entre parenthèses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs