Accueil Léna

Ville fantôme, Davos pleure son Forum économique mondial

Elle aurait dû débuter ce lundi : la défection de la manifestation est un coup dur pour les acteurs du tourisme, déjà mis à genoux par la pandémie de coronavirus.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Davos sommeille sous son manteau de neige. De rares passants traversent la longue rue centrale, bordée de commerces, presque déserte. Une dame promène son chien sur le trottoir gris. Un bus passe, clairsemé de skieurs. Puis, plus rien.

Lundi, la station aurait dû accueillir le grand raout économique qui a lieu chaque année à la fin janvier dans les montagnes grisonnes. Elle se serait verrouillée le temps d’une semaine et, derrière les barricades de l’armée, les grands de ce monde se seraient retrouvés entre eux, dans les salons feutrés des hôtels de luxe, drainant dans leur sillage des milliers de participants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Hawkins Danielle, samedi 23 janvier 2021, 14:15

    Davos, où les 1% nantis de la planète vient pavoiser pour soi-disant résoudre les problèmes des autres 99%. A vomir... J'espère que cette comédie cynique est enterrée une fois pour toutes.

  • Posté par L P, mardi 19 janvier 2021, 18:21

    C est deja nul comme ville et station en temps normal alors la.... ca doit vraiment desert....

  • Posté par zay sergio, mardi 19 janvier 2021, 11:04

    personne ne va regretter ce défilé de la vanité et de l'ostentation qui n'a jamais apporté aucune utilité. On espère qu'on s'en rendra compte et qu'on arrêtera ce cirque définitivement

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 18 janvier 2021, 22:14

    Heureusement que ce n'est que Davos qui pleure. Rappelez-vous qu'il s'agit d'un club privé constitué de personnes qui croient (croyaient) pouvoir décider pour la terre entière sans avoir reçu le moindre mandat pour.

Aussi en LéNA

La révolution des armes laser: une question de temps

« Des armes laser ont été utilisées pour détruire un drone ukrainien ». Certes, il est permis de douter de la véracité de cette annonce. Cependant, les canons à impulsion sont déjà en ordre de bataille.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs