Coronavirus: un premier soignant vacciné dans les hôpitaux bruxellois

Dans cet article
Coronavirus: un premier soignant vacciné dans les hôpitaux bruxellois

Le premier soignant des hôpitaux bruxellois a été vacciné lundi au Centre hospitalier d’Etterbeek-Ixelles, où a été enregistré le premier décès dû au Covid-19 en milieu hospitalier dans la capitale. Il s’agit du chef coordinateur des urgences et soins intensifs. L’injection a été réalisée en présence du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron et du bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis.

Le médecin a été vacciné avec le vaccin Moderna. Au total, 80 doses seront injectées ce lundi aux soignants de cet hôpital. Quelque 1.000 vaccins Moderna ont été livrés aux hôpitaux Iris Sud, qui regroupent les centres hospitaliers Etterbeek-Ixelles, Baron Lambert, Molière-Longchamp et Joseph Bracops.

«La priorité est donnée aux personnes qui travaillent aux Urgences, aux unités de soins intensifs et dans les unités Covid», a expliqué la responsable du service de l’inspection d’hygiène de la COCOM (Commission Communautaire Commune), Inge Neven. «Environ 200 vaccins seront administrés demain/mardi et le reste va suivre dans la semaine». L’hôpital Saint-Jean a également reçu 1.000 doses du vaccin Moderna.

«Prendre de vitesse les variants du virus»

Les six hôpitaux hub qui stockent les vaccins pour les maisons de repos - à savoir St-Luc, Erasme, l’hôpital militaire, les cliniques de l’Europe, St-Pierre et Delta - ont été autorisés à prélever chacun environ 1.000 doses de Pfizer pour leur personnel de soins.

«On leur a donné des quotas plus précis, que ces hôpitaux peuvent utiliser pour eux et pour les sites liés. Il reste du stock et on veut vacciner au maximum pour prendre de vitesse les variants du virus et essayer d’éviter une troisième vague», ajoute Mme Neven.

Au total, quelque 8.000 vaccins Moderna et Pfizer sont donc déjà disponibles pour les soignants des hôpitaux bruxellois, qui commencent à être vaccinés à compter de ce lundi. «Je me réjouis de l’accélération de la vaccination en région bruxelloise car chaque vaccin administré est un pas vers un retour à une vie plus normale», a souligné Alain Maron. «Deux semaines après les maisons de repos, c’est maintenant au personnel de soins des hôpitaux d’être mieux protégés. Il s’agit d’avancer vite et bien afin d’assurer l’accès pour tous à un vaccin sûr et efficace».

Une campagne débutée le 28 décembre

La campagne de vaccination a débuté le 28 décembre dans les maisons de repos du pays. Plus de 10.000 résidents ont été vaccinés et le personnel commence à être vacciné ce lundi. Après les soignants des hôpitaux, puis de l’ensemble des autres secteurs de la santé, la phase 1b débutera en mars dans la population générale avec les personnes de plus de 65 ans, suivies de celles de plus de 45 ans avec des facteurs de comorbidité, des métiers essentiels, jusqu’à l’élargissement à l’ensemble des adultes. A Bruxelles, l’objectif visé est de vacciner 70% de la population.

«Nous sommes prêts au niveau communal à soutenir, avec nos moyens, la coordination des différentes phases de vaccination», a commenté le bourgmestre Christos Doulkeridis.

Les vaccins sont injectés sur base volontaire. Les vaccinations effectuées ainsi que les éventuels effets secondaires sont enregistrés dans le logiciel VaccinNet+.

Coronavirus: le personnel des maisons de repos bruxelloises vacciné à partir de mardi

Par Belga

Coronavirus: le personnel des maisons de repos bruxelloises vacciné à partir de mardi
Belga

Cette semaine, le personnel soignant travaillant dans les maisons de repos et les centres de soins résidentiels de Bruxelles recevra sa première vaccination. Les doses du vaccin Pfizer/BioNTech seront livrées mardi et pourront être administrées immédiatement.

Tout se passe comme prévu, selon l’organisme social Iriscare. Toutefois, comme il est possible de prendre non pas cinq, mais six doses à partir d’un flacon, près de 2.000 membres du personnel ont déjà reçu leur première vaccination la semaine dernière.

«’Personnel’, au sens large du terme. Tous ceux qui ne font pas partie du personnel de base de la maison de soins, tels que les physiothérapeutes, les aidants informels ou les bénévoles, ont également eu leur première injection», explique Sven Heyndrickx d’Iriscare. «S’il y a un surplus, il sera destiné aux pompiers. La semaine dernière, nous avons également vacciné environ 80 d’entre eux».

À la fin de la semaine, tous les résidents des maisons de retraite de Bruxelles auront reçu leur première injection et la deuxième série de vaccinations devrait avoir commencé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous